Tessa Worley
La géantiste Tessa Worley | AFP - OLIVIER MORIN

L'élan brisé de Tessa Worley

Publié le , modifié le

Après de longs mois d'incertitudes et de doutes, où le succès la fuyait, hormis l'éclaircie de son titre mondial en février dernier, Tessa Worley avait retrouvé le sourire en s'imposant le week-end dernier dans le slalom géant de Saint-Moritz, et voyait se présenter à elle l'occasion d'aller chercher une médaille olympique dans deux mois à Sotchi. Sa blessure mardi dans la 1re manche du slalom de Courchevel lui a coupé les ailes. En redescendant en traineau du sommet de la piste, la Française était en larmes. Elle avait déjà compris qu'elle n'irait pas aux Jeux.

"C'est un coup dur mais c'est le ski. On passe de la lumière à l'ombre du  jour au lendemain", déclarait le Directeur technique national Fabien Saguez. Ce retour à la lumière lors de la victoire en Suisse avait été d'autant plus salué que la blonde slalomeuse du Grand Bornand  n'avait plus gagné sur le  circuit majeur de la coupe du monde depuis 22 mois. Et du coup, elle se prenait à espérer pouvoir logiquement jouer les premiers rôles aux Jeux dans sa discipline de prédilection. 

A 24 ans, c'était sa première grande compétition olympique, son premier Graal à aller chercher, et Tessa Worley, qui a déjà obtenu 13 médailles en coupe du monde, dont 8 en or, et deux titres mondiaux, avait parfaitement préparé ce rendez-vous. Une erreur technique à pourtant faible vitesse, et une chute, presque chez elle, devant son public, auront eu raison de ses espérances.

Dans le clan tricolore, où l'on attendait beaucoup de Tessa Worley, on se veut fataliste en se persuadant qu'elle reviendra plus fort. Elle-même s'exprimera mardi matin vers 10h30 pour faire part de son état d'esprit. Elle sait déjà tout le travail qu'il lui faudra accomplir pour revenir sur des skis à son meilleur niveau, et pourra regretter cet élan brisé, même si elle sait qu'il s'agit là des aléas de la compétition.

Vidéo: Tessa Worley forfait pour les JO

Voir la video

Christian Grégoire