La baie de Rio de Janeiro
Au pied du Corcovado et du Pain de Sucre, la baie de Rio où se dérouleront des épreuves olympiques en 2016 | AFP - YASUYOSHI CHIBA

L'économie du Brésil va bénéficier d'un coup de pouce "modéré" selon Moody's

Publié le , modifié le

Les Jeux olympiques de Rio de Janeiro, du 5 au 21 août, donneront un coup de pouce à l'économie en récession du Brésil, mais limité et temporaire, indique l'agence de notation Moody's. "Les Jeux olympiques de Rio de Janeiro vont donner à la ville quelques améliorations durables en infrastructures, ainsi qu'un coup de pouce temporaire aux recettes fiscales, mais une fois les événements finis, le pays se réveillera une fois de plus dans sa profonde récession", estime Moody's dans un rapport.

Les dépenses de 7,1 milliards de dollars en infrastructures pour Rio équivalent à l'ensemble des dépenses faites pour les 12 villes hôtes de la Coupe du monde de football 2014, souligne le rapport. Mais comme le Brésil restera en profonde récession tout au long de cette année, les Jeux ne changeront pas les faiblesses sous-jacentes de l'économie, selon Moody's. La première économie d'Amérique latine s'est contractée de 3,8% l'an dernier et le FMI prévoit un recul du même ordre cette année ainsi qu'une croissance zéro en 2017. Une des plus grandes injections d'argent dans l'économie - les dépenses pour la construction - est déjà presque terminée, note le rapport.

Les secteurs qui bénéficieront des JO sont le tourisme - 350.000 touristes et 10.000 athlètes sont attendus -, la chaîne de télévision Globo, qui diffusera toutes les épreuves, et les processeurs de paiement par carte comme le brésilien Cielo. Les compagnies de location de voitures seront aussi un autre grand bénéficiaire et notamment la société officielle des Jeux, Localiza Rent a Car, précise Moody's. A plus long terme, Rio devrait bénéficier de grands projets de transport, y compris une quatrième ligne de métro reliant la zone sud et touristique au Parc olympique de Barra (zone ouest), et une ligne de tramway dans le centre-ville.

Toutefois, l'avenir d'un système de bus express tant vanté pour relier le sud de la ville au site olympique de Deodoro (nord) est plus incertain. "Les perspectives commerciales de ce projet sont moins sûres", selon le rapport. "Alors que nous nous attendons à ce que l'autoroute soit largement utilisée pendant les Jeux, il est difficile de savoir si les volumes de circulation élevée dans cette zone économiquement moins développée pourront être maintenus sur le moyen et long terme", s'interroge Moody's.

AFP