Sepp Blatter, Mohammed bin Hamad al-Thani, Qatar
Le Cheikh Mohammed bin Hamad al-Thani (ici avec le président de la FIFA) a désormais des ambitions olympiques pour le Qatar | MOHAMED FARAG / ANADOLU AGENCY

Le Qatar sera candidat pour les JO... mais pas forcément en 2024

Publié le , modifié le

Le Qatar sera candidat à l'organisation de jeux Olympiques, mais le riche émirat n'a pas encore décidé pour quelle édition il déposera un dossier, a annoncé lundi le secrétaire général du comité olympique du Qatar (QOC). "Je pense que la question n'est pas de savoir si le Qatar sera candidat, mais quand... a expliqué Sheik Saoud Bin Abdulrahman Al Thani, estimant "inévitable" une présence de son pays sur le sujet. "Nous n'avons pas encore décidé si nous candidaterons pour 2024, mais il y aura une candidature. Je veux dire pour 2024, 2028 ou 2032".

Après avoir obtenu l'organisation du Mondial-2022 de football, attribution accompagnée de nombreuses polémiques - soupçons de corruption, chaleur et  conditions de travail sur les chantiers - le Qatar souhaite donc s'attaquer à l'autre grand événement sportif planétaire. Le Cheikh Saoud entend s'appuyer sur l'expérience acquise par le pays dans les prochaines années dans l'organisation de grands événements sportifs: Mondiaux de natation en petit bassin en décembre dernier, championnat du monde  de handball actuellement, ou encore Mondiaux-2019 d'athlétisme.

La décision du Qatar pour l'édition 2024 de Jeux sera prise avant septembre, la date limite de dépôt des candidature étant fixée au 15 septembre par le Comité international olympique (CIO).

Une candidature dès 2024 du Qatar se heurterait au principe de rotation des continents: depuis 1952, le CIO a toujours décidé de changer de continent d'une  édition à l'autre des Jeux d'été. Or c'est Tokyo qui accueillera en 2020 les JO d'été, et des dossiers américains, européens ou africains s'inscrivent plus dans cette tradition de  rotation, que celui du Qatar. Rome et la ville américaine de Boston ont déjà officiellement annoncé leur  candidature, alors que Paris, Hambourg ou Berlin ou encore une ville  sud-africaine (Durban ou un tandem Johannesbourg-Pretoria) réfléchissent à une éventuelle candidature.

Christian Grégoire