Le président du Comité olympique syrien privé de visa pour les JO

Publié le , modifié le

Le Royaume-Uni a refusé d'accorder un visa au président du Comité olympique syrien, le général Mowaffak Joumaa, qui ne pourra pas assister aux Jeux de Londres de juillet-août, rapporte la BBC.

Selon la même source, le visa a été refusé au responsable en raison de ses  liens avec le régime de Bachar al-Assad, qui se livre depuis quinze mois à une répression sanglante d'une révolte populaire. La décision des autorités britanniques doit être ratifiée par le Comité  international olympique, selon la BBC. Le CIO avait invité le général Joumaa, qui ne figure pas sur la liste de  l'Union européenne des personnalités syriennes interdites de voyager en Europe,  à assister aux JO de Londres.

Mais la possibilité de lui refuser un visa avait été évoquée en avril par le secrétaire d'Etat britannique chargé des Sports, Hugh Robertson. Le ministère de l'Intérieur et le ministère des Affaires étrangères,  interrogés, ont refusé de commenter "des cas individuels".