Pyeongchang 2018
Pyeongchang 2018 n'est pas menacé par les tensions avec la Corée du Nord | Alexandr Kryazhev / Sputnik

Le mouvement olympique apporte son "soutien inconditionnel" à Pyeongchang

Publié le , modifié le

A quelque 100 jours de l'ouverture des JO d'hiver de Pyeongchang, le mouvement olympique a exprimé samedi son "soutien inconditionnel" au comité d'organisation, malgré les tensions diplomatiques dans la péninsule coréenne.

Réunis samedi à Lausanne autour du président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, les participants au 6e Sommet olympique, dont plusieurs vice-présidents du CIO et présidents de fédérations internationales, "ont apporté leur soutien inconditionnel aux prochains jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018", est-il écrit dans un communiqué du CIO. "S'agissant de la situation dans la péninsule coréenne", ils se sont dits "satisfaits" du dialogue entre le gouvernement, le CIO et les comités nationaux. "Ils ont pris note qu'aucune des parties concernées n'avait remis en question la tenue des Jeux", est-il ajouté.

Les JO-2018 sont programmés du 9 au 25 février à Pyeongchang, en Corée du Sud, à quelque 80 km de la frontière avec la Corée du Nord. Les tensions sont vives dans la région en raison d'essais nucléaires et de tirs de missiles balistiques intercontinentaux effectués par le régime nord-coréen, sur fond de surenchère verbale avec les États-Unis et Donald Trump. Le mois dernier, plusieurs pays, dont la France, l'Allemagne ou l'Autriche, s'étaient interrogés sur la sécurité de leurs athlètes pendant les Jeux et le Comité olympique américain a affirmé vendredi se préparer "à faire face à tout scénario". "La sûreté et la sécurité des athlètes restent évidemment la priorité pour l'ensemble du Mouvement olympique", ont assuré les participants au Sommet. "Le CIO continuera à surveiller de près la situation."

AFP