Le moustique Tigre
Le moustique Tigre | AFP - CDC - BSIP

Le moustique Tigre mobilise en vue des Jeux Olympiques

Publié le , modifié le

Le Comité international olympique "fera tout pour garantir la santé" des participants aux jeux Olympiques de Rio face au virus Zika, qui frappe avant tout le Brésil, a indiqué jeudi son président, Thomas Bach, lors d'une visite à Athènes. Le Brésil a annoncé mi-janvier un nouveau test pour diagnostiquer en même temps les virus Zika, chikungunya et de la dengue transmis par les moustiques, alors qu'une explosion de cas de microcéphalie liés au Zika chez des nourrissons inquiète les autorités. Selon le secrétariat à la Santé, 67.253 cas de dengue ont été enregistrés cette année dans tout l'Etat de Rio, contre 7.819 en 2014, soit une augmentation de 550%.

C'est un petit moustique qui est en train d'affoler tout un continent. Il fait surtout beaucoup de dégâts dans la population sud-américaine. Et cela commence à inquiéter les instances internationales, notamment en vue des Jeux Olympiques de Rio en août prochain, avec son afflux de touristes. Et ce même si en août, ce sera le plein hiver au Brésil, avec des conditions météorologiques bien moins favorables à son expansion.

Thomas Bach, le président du CIO, a donc minimisé les risques que pourrait poser cette  épidémie lors des Jeux, soulignant qu'ils se tiendront, en août "pendant  l'hiver brésilien, dans des conditions climatiques différentes" qu'actuellement. Le CIO va "dès aujourd'hui ou demain faire une note aux comités nationaux  sur la manière de faire face au problème et d'informer les athlètes" a ajouté  M. Bach, venu en Grèce pour témoigner de sa solidarité avec les réfugiés qui y  transitent. Le Brésil est le pays le plus touché, avec 3.893 cas de microcéphalie (dont  49 décès), contre seulement 147 en 2014.

Des millions de cas

En plein été, le Brésil fait face à une explosion des cas de dengue, mais aussi d'un virus appelé Zika. L'OMS a annoncé la tenue d'une  réunion d'urgence le 1er février sur l'épidémie de Zika, bénigne en apparence  mais soupçonnée de provoquer de graves malformations congénitales et qui se  propage "de manière explosive" sur le continent américain, avec 3 à 4 millions  de cas attendus. En Amérique latine, le pays le plus touché par le Zika est le Brésil, avec  environ 1,5 million de cas, selon l'OMS. Jeudi, le Honduras a annoncé avoir  enregistré plus de 1.000 cas de contamination au Zika depuis décembre.

La dengue est une maladie virale qui provoque des symptômes comparables à la grippe et  peut être mortelle sous sa forme hémorragique a fait 23 morts cette année dans  l'Etat de Rio contre 11 en 2014. Le Brésil est devenu, fin décembre, le troisième pays du monde à autoriser un vaccin  de Sanofi Pasteur contre la dengue, qui a touché cette année plus de 1,5  million de personnes (près de la moitié à Sao Paulo) et fait 839 morts dans le  géant sud-américain.