Le CIO protège ses marques

Pas question de coller des anneaux olympiques sans contrat officiel sur des théières ou en vitrine: les logos et souvenirs des JO sont strictement protégés et tout contrevenant risque d'être mis à l'amende. Le terme olympique est lui-même réservé aux seuls sponsors officiels et gare à la police de protection des marques des jeux qui veillent au grain.

Publié le , modifié le