Le premier match du Brésil suivi dans un bar
La première rencontre de l'équipe de foot masculine du Brésil a suscité un certain intérêt | DR

Le Brésil optimiste pour son équipe de foot

Publié le , modifié le

Jamais l'équipe du Brésil n'a remporté de tournoi olympique en football. Après la bonne entrée en matière des femmes, les coéquipiers de Neymar n'ont pas pu battre l'Afrique du Sud ce jeudi (0-0). Devant ce match, les supporteurs étaient très optimistes pour leur Seleçao. Ambiance dans le quartier de Copacabana.

Habituellement, la vie s'arrête dans les rues du Brésil lorsque l'équipe nationale de football joue. Mais le tournoi olympique ne met pas la "grande" équipe auriverde sur le pré, même si Neymar ou Marquinhos attisent l'intérêt. Dans les rues, la vie continue. Bien évidemment, chaque café, chaque restaurant a son téléviseur allumé sur ce premier match du Brésil.

Deux ans après l'humiliation du (7-1) concédée contre l'Allemagne en demi-finale de "sa" Coupe du monde, quelques semaines après avoir été éliminée dès les poules en Copa America, l'équipe du Brésil peut redorer son blason. "S'ils gagnent, ça compensera cette défaite en Coupe du monde", affirme avec conviction Alexandre, assis au premier rang d'un petit bar devant la télévision qui diffuse le match contre l'Afrique du Sud. Ici, "Les Brésiliens oublient rapidement ce qui est mauvais pour ne retenir que les choses positives", renchérit Lux. Chauffeur de taxi, il préfère rester debout. "Ce n'est pas du stress, seulement j'en ai assez d'être assis dans la voiture", explique-t-il dans un éclat de rire.

A quelques encablures de la plage de Copacabana, ce bar est un rendez-vous des taxis. En attendant une course, ils ne perdent rien de la rencontre. Il ne faut attendre que trois minutes pour qu'ils s'enflamment, lors de la première occasion des Sud-Africains. Mais pour les habitués, installés là depuis un moment, cela ne perturbe pas leur partie de cartes. Malgré les récents résultats de l'équipe nationale, et cette incapacité à décrocher l'or aux JO, ici, on veut y croire. "C'est possible de gagner", lance Rodrigo. "Cette année est la nôtre", assure également Alexandre. Le match nul (0-0) au terme d'un match enlevé a sans doute rafraîchi leurs ardeurs. Mais par leur amour pour ce maillot. "On garde confiance", assure Lux.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze