Ferveur autour du terrain de baseball
Ferveur autour du terrain de baseball | CC-BY - Roberto Coquis

Le baseball et le karaté parmi les 8 nouveaux sports présélectionnés pour Tokyo-2020

Publié le , modifié le

Le comité d'organisation des JO de Tokyo-2020 a annoncé lundi la sélection de huit nouveaux sports, dont le baseball et le karaté, susceptibles d'être inclus au programme des jeux Olympiques dans cinq ans. La décision finale interviendra en août 2016.

Les huit sports nominés sont le baseball/softball (qui comptent pour un seul sport), le karaté, le squash, le bowling, l'escalade, le surf, le roller  et le wushu, un art martial chinois. "Il n'y a eu aucune objection. La décision a été prise à l'unanimité", a  commenté Fujio Mitaraï, le président de la commission chargée de l'ajout des  épreuves, sans donner d'autre détail. Selon les principes édictés par le Comité international olympique (CIO), il  est prévu que les épreuves supplémentaires devront apporter "une valeur ajoutée  aux Jeux en mobilisant la population japonaise et de nouveaux publics partout  dans le monde, conformément à la vision des Jeux de Tokyo 2020". "La promotion du mouvement olympique auprès des jeunes générations a fait  partie des critères (de sélection)", a précisé M. Mitaraï. Le baseball et son pendant féminin, le softball, sont extrêmement  populaires au Japon et ont déjà fait partie du programme des JO en 2008 à Pékin. Le baseball est un sport professionnel au Japon et ses meilleurs  représentants vont jouer dans la Ligue majeure aux Etats-Unis. La liste de huit choisie par le groupe de travail de Tokyo-2020 sera  soumise au CIO avant le 30 septembre 2015. La décision finale sera prise par  les membres du CIO lors de sa 129e session qui se tiendra à Rio en août 2016.

Le sumo battu

Vingt-six fédérations internationales candidates avaient été préalablement  retenues lors d'un premier processus de sélection le 12 juin par le comité  d'organisation de Tokyo 2020. Parmi les sports rejetés lundi, figurent le sumo  - le sport de lutte traditionnel au Japon qui avait postulé - pays hôte oblige  -, le polo ou le bridge. Aux prochains JO de Rio en 2016, le golf et le rugby à VII feront leur  entrée au programme. La procédure de sélection des nouveaux sports a été quelque peu éclipsée  par la vive polémique en cours entre le gouverneur de Tokyo et le ministère des  Sports à propos du financement du nouveau stade olympique. Le puissant gouverneur de la capitale, Yoichi Masuzoe, refuse de payer la  somme réclamée par le gouvernement pour couvrir les travaux de la nouvelle  enceinte. Le ministre des Sports, Hakubun Shimomura, a récemment demandé au  gouvernorat de Tokyo de débourser plus de 50 milliards de yens (350 millions  d'euros) pour contribuer à la construction du Stade national, soit environ le  tiers du montant total (1,2 milliard d'euros). M. Masuzoe accuse le gouvernement central d'"irresponsabilité", en lui  reprochant de vouloir faire porter "le fardeau" financier d'un stade à vocation  nationale aux contribuables de la capitale. La construction du stade olympique - sous la direction de l'architecte irako-britannique Zaha Hadid - est source de polémiques depuis deux ans, et son  budget a déjà été réduit de 40%. L'ancien Stade national, érigé pour les JO-1964, a été récemment démoli. Le chantier de la nouvelle enceinte doit commencer en octobre.

AFP