Renaud Lavillenie 082011
Renaud Lavillenie. | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Lavillenie déjà très haut

Publié le , modifié le

En franchissant une barre à 5.90m lors de sa rentrée à la réunion d'Ostrava, Renaud Lavillenie a frappé très fort, confirmant son statut de favori pour le titre olympique à la perche à Londres.

Champion d'Europe et champion du monde en salle, 3e aux derniers Mondiaux en 2011, vainqueur de la dernière Ligue de Diamant, Renaud Lavillenie a le palmarès qui le place tout en haut de la hiérarchie de la perche. Pour son retour sur un sautoir en extérieur, il a tenu à l'affirmer un peu plus.

A Ostrava, il a enchaîné les sauts vierges de toute erreur (5.42m, 5.62m, 5.72m) avant de passer, à son deuxième essai, la barre à 5.78m. Un saut qui faisait tomber un record vieux de cinquante ans dans cette réunion. Pas vraiment rassasié, il a poursuivi pour franchir 5.83m. Et dans le vent, il a également passé 5.90m à sa dernière tentative, réalisant ainsi la meilleure performance mondiale de la saison, devançant l'Allemand Bjorn Otto (5.83m), qui le talonnait lors des Mondiaux en salle à istanbul en mars dernier.

"Je me sentais pourtant lourd à l'entraînement, je n'y croyais vraiment  pas", confiait-il après sa victoire. "Mais je n'ai jamais sauté  aussi haut pour une rentrée ! Je suis resté en contrôle, en évitant de mettre  trop d'énergie aux mauvais moments. Ce n'est pas pour autant que je suis  imbattable, mais c'est une belle réponse à Otto". A la perche comme dans d'autres sports, cela se passe aussi dans la tête. A Ostrava, Renaud Lavillenie a asséné un sacré coup à ses rivaux. Est-ce trop tôt ?

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze