Céline Dumerc (équipe de France)
Céline Dumerc (équipe de France) | CITIZENSIDE/THIERRY THOREL / citizenside.com

L'Argentine, dernière escale sur le chemin de Rio pour l'équipe de France

Publié le , modifié le

Les basketteuses françaises n'ont plus qu'à battre l'Argentine ce soir au tournoi de qualification olympique de Nantes-Rezé pour se qualifier pour les Jeux de Rio. Cette tâche ne devrait pas leur poser de problème si elles conservent leur niveau des deux premiers matches. Les vice-championnes olympiques en titre sont à une marche de se qualifier pour la troisième fois de son histoire pour les JO.

Les références de l'équipe sud-américaine sont particulièrement maigres: aucune participation aux Jeux, aucun résultat notable au Championnat du monde (absente en 2014, 14e en 2010): rien à voir avec le palmarès de la bande à Manu Ginobili chez les hommes. En poule, les Argentines ont été écrasées (66-38) par la Turquie, une nation d'un niveau comparable à celui de la France. On voit mal comment Céline Dumerc et ses coéquipières pourraient se laisser surprendre si près du but. Si cela se produisait quand même, les Bleues conserveraient une chance de participer aux Jeux, les quatre perdants de ces faux quarts-de-finale disputant des barrages samedi et dimanche.

Les joueuses de Valérie Garnier ont fait ce qu'il fallait pour s'éviter ce week-end stressant en gagnant leurs deux matches de la première phase contre Cuba (83-67) lundi puis la Nouvelle-Zélande (70-52). Contre les "Tall Ferns" (grandes fougères), elles ont été accrochées pendant une mi-temps, mais la richesse de leur banc et leur supériorité athlétique, en taille et en puissance, ont fini par faire une grosse différence. Ce devrait être le cas aussi contre l'Argentine.

Défendre la médaille d'argent de Londres

Les Bleues possèdent deux points de fixation à l'intérieur avec Isabelle Yacoubou et Endy Miyem, et deux autres joueuses capables de s'infiltrer dans les espaces avec les extérieurs Céline Dumerc et Sarah Michel contre lesquels les Sud-Américains devraient avoir du mal à lutter.Si elles se qualifiaient, il s'agirait de la troisième participation de la France aux JO (2000, 2012), la deuxième d'affilée après la médaille d'argent des "Braqueuses" à Londres.

Les trois autres billets attribués vendredi se joueront entre la Turquie et Cuba, le Bélarus et la Chine, l'Espagne et la Corée du Sud. Les perdants disputeront des barrages pour un cinquième ticket.

AFP