Comité olympique d'Arabie Saoudite
Le sigle du Comité olympique d'Arabie Saoudite | DR

L'Arabie Saoudite va envoyer deux femmes à Londres pour la 1ère fois

Publié le , modifié le

Pour la première fois de son histoire, l'Arabie Saoudite va permettre à deux femmes de participer aux Jeux Olympiques d'été. Depuis plusieurs semaines, le comité olympique national affirmait sa volonté d'aligner des femmes, tout en accumulant les restrictions (notamment qu'elles soient habillées selon les normes de la charia). Les deux représentantes du pays seront engagées en judo et en athlétisme.

Avant ces Jeux Olympiques 2012, il restait trois pays qui n'avaient engagé de femmes dans l'Histoire. Il ne devrait plus y en avoir aucun. Selon l'agence AP, l'Arabie Saoudite devrait en effet qualifier deux femmes pour Londres,. Après le Qatar et Brunei, les Saoudiens font leur "petite" révolution. Depuis de longs mois, le Comité international olympique (CIO) fait pression sur le royaume ultra-conservateur pour qu'il cède. Depuis plusieurs semaines, le prince Nawaf ben Fayçal, responsable du sport dans le pays, multiplie les déclarations d'ouverture, tout en énumérant les conditions restrictives.

Le 2 juillet dernier, il affirmait dans une déclaration que les participantes devraient être habillées selon les normes de la loi islamique, qu'elles devraient obtenir l'accord d'un proche parent et que ce dernier les accompagne, et que la non-mixité soit respectée pendant la compétition. Il semblerait que le pouvoir ait trouvé deux femmes, en judo et en athlétisme, qui remplissent toutes ces conditions. La première, Wodjan Ali Seraj Abdoulrahim Chahrkhani, concourra en judo dans la catégorie des +78 kg tandis que Sarah Attar s'alignera sur le 800 mètres.

La victoire du CIO

"Le CIO est heureux d'annoncer qu'il a reçu le confirmation du Comité  olympique d'Arabie Saoudite que deux femmes participeront pour l'Arabie  Saoudite aux jeux Olympiques de Londres cet été", a indiqué le CIO. "C'est une nouvelle très positive et nous serons ravis d'accueillir ces  deux athlètes à Londres dans quelques semaines", a déclaré le président du CIO,  Jacques Rogge, cité dans le communiqué. "Le CIO travaille en collaboration très étroite avec le Comité olympique  d'Arabie Saoudite et je suis très heureux de voir que ce dialogue permanent a  porté ses fruits. Le CIO n'a eu de cesse de lutter pour obtenir un meilleur  équilibre entre hommes et femmes aux jeux Olympiques, et la nouvelle  d'aujourd'hui peut être vue comme le signe d'une une évolution encourageante.  Avec ces athlètes saoudiennes qui rejoignent leurs consoeurs du Qatar et de  Brunei, à Londres, tous les Comités olympiques nationaux auront ainsi envoyé  des femmes aux Jeux Olympiques", a souligné M. Rogge.