Lamy-Chappuis : "je suis dans le coup"

Lamy-Chappuis : "je suis dans le coup"

Publié le , modifié le

Avec sa cinquième place suite au saut, Jason Lamy-Chappuis était confiant pour le 10km. Derrière l’Allemand Erik Frenzel, impressionnant encore sur le tremplin, le porte-drapeau tricolore est en embuscade avec la meute.

Pluie et brouillard. Pour son retour à la compétition après une décevante 35e place au Petit Tremplin, Jason Lamy-Chappuis et les autres spécialistes du combiné nordique n’ont pas été épargnés par les conditions climatiques. Pourtant, selon Sébastien Lacroix (31e avec un saut à 120 mètres), les athlètes ont l’habitude, "ce n’est pas la première fois qu’on saut avec la pluie et le brouillard, on a eu très peu de vent donc c’est nickel". Quarante-troisième à s’élancer du tremplin, son leader, Jason-Lamy Chappuis a réalisé "un très bon saut" (133,5 mètres), dixit le principal intéressé. "J’étais un peu stressé, mais j’avais envie de concrétiser lors du concours mes bons sauts à l’entraînement", a déclaré le porte-drapeau tricolore. Propre techniquement, cette cinquième place l’a mis en confiance avant le ski de fond. "Je suis dans le coup, 50% du boulot est fait".

Course tactique

Après des passages éclairs devant les journalistes, les athlètes ont peu de temps avant de rechausser les skis. "On mange un bout et c’est tout, il n’y a pas trop de pause avant de faire les tests sur les skis", confirme François Braud (19e avec un saut à 121 mètres). Ces 10km justement s’annoncent tactiques. Dans un groupe de poursuivants avec Akito Watabe, vice-champion olympique du Petit Tremplin, Jason Lamy-Chappuis pourrait trouver en la personne du Japonais un "bon allié". Les deux hommes partiront à 33 secondes d’Erik Frenzel, titré mercredi dernier sur le Petit Tremplin. L’Allemand, encore impressionnant en saut (139,5 mètres), n’avait l’air si malade que ça, lui qui était incertain la veille. "On verra sur les skis de fond s’il est malade. C’est peut-être moins gênant en saut", a prévenu "Jez" qui va pouvoir "se reposer" et compter sur "d’autres fondeurs durant la course pour revenir sur la tête". L’envie de revanche est là – "j’ai envie de montrer que la première course était une erreur" -, la page du Petit Tremplin "est tournée". A voir désormais si les jambes et le matériel va suivre…

Vidéo : le saut de Jason Lamy-Chappuis

Vidéo : La réaction de Jason Lamy-Chappuis

Benoit Jourdain @BenJourd1