Le dossiste Camille Lacourt
Camille Lacourt, double champion du monde en titre du 50m dos | AFP - DPPI MEDIA - STEPHANE KEMPINAIRE

Lacourt qualifié pour les Jeux de Rio sur 100m dos, Pothain et Balmy brillent encore

Publié le , modifié le

Vice-champion du monde du 100m dos en 2015, Camille Lacourt a remporté la finale du 100m dos des championnats de France, et gagné son billet pour Rio sur la distance avec un temps de 52"97 (minima à 53"29), soit la 2e meilleure performance mondiale de l'année. Jordan Pothain a encore fait des merveilles à Montpellier, en devenant champion de France du 400m en 3'47"77, à une seconde des minima pour les Jeux de Rio. Coralie Balmy a terminé sa belle semaine avec un titre de championne de France du 800m NL.

Camille Lacourt est au rendez-vous. Double champion du monde du 50m dos en 2013 et 2015, vice-champion du monde 2015 sur 100m dos, le Marseillais n'a pas raté la marche des championnats de France. Après ses déboires physiques l'année dernière, il a totalement dominé la finale du 100m dos, en allant chercher en solitaire son billet pour les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, cet été. La victoire était primordiale, mais le temps était également important. Il lui fallait nager en moins de 53"29. Il l'a fait, en finissant en 52"97, soit la deuxième meilleure performance de la saison. Il met ainsi près d'une seconde à sa précédente meilleure marque de l'année sur la distance.

Au pied du podium à Londres en 2012 sur les précédents Jeux Olympiques, le nageur de 30 ans fera donc bien partie des engagés à Rio, lui qui était vice-champion du monde du 100m dos à Kazan en 2015. Et il aura de grandes ambitions. "Je suis fier et soulagé d'avoir ma qualification pour Rio", a-t-il déclaré juste après sa sortie du bassin. "C'était une semaine compliquée, je suis content et soulagé de la terminer par une qualification pour les jeux olympiques. J'avais envie de mettre ma pierre à l'édifice, je suis ravi et fier d'être du voyage pour Rio. En prime je fais ce temps, c'est cool mais ça ne veut pas dire grand chose. Il me reste trois mois de travail la tête dans le guidon, j'ai envie de tirer le positif, de m'amuser et de profiter."

"Un happy-end" à Rio

A Rio, il compte bien profiter de ses derniers Jeux: "L'atmosphère (à Montpellier) est très lourde, il n'y a pas beaucoup de joie, il y a plus de soulagement à chaque fois. Ce n'est pas comme ça que je conçois le sport, je pense que c'est une fête et là on est très, très loin de la fête. (Les JO-2016) J'ai envie que ce soit un happy-end. J'ai envie de m'amuser, de profiter un maximum, de faire une première semaine de compétition, une 2e de 'teuf' de haut niveau aussi. J'ai envie de me régaler et de profiter de ce que la natation m'a donné depuis plusieurs années."

Camille Lacourt est le cinquième qualifié français pour les Jeux de Rio après Coralie Balmy sur 400 m libre, Charlotte Bonnet sur 200 m libre, Clément Mignon et Jérémy Stravius sur 100 m libre. Deuxième de cette course, Benjamin Stasiulis n'a pas totalement profité de la vague du Marseillais pour réaliser les minima. Il termine en 54"44, mais pourrait bien, comme beaucoup d'autres, être repêché par la Direction technique nationale.

Pothain et Balmy confirment leur forme

Il a été le héros malgré lui du 200m nage libre des championnats de France. Deuxième au classement officiel, privant Yannick Agnel d'un possible repêchage sur la distance dont il est champion olympique en titre, alors qu'il avait touché après le Mulhousien, Jordan Pothain a encore montré qu'il avait un bel avenir. Sur 400m, il a éclaboussé de sa classe la finale en terminant en 3'47"77. A seulement 1"11 des minima pour les Jeux Olympiques de Londres, mais parfaitement dans les clous pour participer sur cette distance de l'Euro à Londres. En reléguant ses rivaux à plus de trois secondes à l'arrivée. "J'ai mon premier titre de champion de France, c'est que du bonheur", a-t-il dit. "Je visais une qualification olympique mais malheureusement ça ne passe pas. C'est mon record personnel, j'ai fait une belle course je suis super heureux. J'espère que j'aurai l'occasion de faire cette course aux JO, j'attends la sélection de la Fédération".

Seule au monde dans le 800m nage libre, Coralie Balmy a fini en 8'28"63, à quatre secondes des minima pour Rio alors qu'elle n'a pas eu de concurrence dans cette épreuve. La protégée de Franck Esposito a ainsi confirmé sa très belle forme. "Je suis contente parce que c'était ma dernière course des championnats et certainement ma dernière en championnats de France", a-t-elle glissé après sa course. "J'ai vraiment savouré. Je ne pensais pas au temps de qualification pour les JO, je m'étais vraiment focalisée sur le 400, le 800 c'est du bonus." Lara Grangeon, victorieuse du 200m 4 nages, a réalisé les critères pour les championnats d'Europe, comme sa dauphine Fantine Lesaffre. Idem pour Mélanie Henique et Béryl Gastaldello, les deux premières du 50m papillon.