Sara Labrousse et Cholé Willhelm
Sara Labrousse et Cholé Willhelm sur leur thème de "cigne noir, cygne blanc" | AFP - JOHN THYS

Labrousse-Willhelm, cygnes d’avenir

Publié le , modifié le

A respectivement 24 et 25 ans, Sara Labrousse et Cholé Willhelm seront les deux seuls représentants de la France en natation synchronisée à Londres. Grâce à leur thème "cygne noir, cygne blanc", elles visent une présence parmi les 8 meilleurs duos.

Cela fait deux ans qu’elles ont lié leur destin. Sara Labrousse et Chloé Willhelm ont un peu plus d’un an d’un an d’écart, mais beaucoup de points communs. La première est née à Lyon, la deuxième à Saint-Priest-en-Jarez, en périphérie de Saint-Etienne. L’une et l’autre accomplissent un parcours universitaire de premier plan : 2e année de kinésithérapie pour Cholé Willhelm, Master d’océanie et environnements pour Sara Labrousse. Elles avaient pour rêve commun de participer aux Jeux Olympiques. C’est en avril qu’elles y sont parvenues, au terme d’un tournoi de qualification à Londres, en prenant la 8e place (sur 24).

En 2011, elles avaient pris la 8e place en duo technique et la 9e en duo libre aux Mondiaux à Shanghaï, avant de se parer de bronze lors de l’Open « Make up for ever » de Montreuil. Cette année, une belle 6e place à l’Euro a confirmé leurs progrès, comme l’argent en duo libre à Montreuil. C’est là qu’elles ont présenté pour la première fois leur nouveau programme, intitulé « cygne noir et cygne blanc », sur la musique de Nuttin’ but strongs « Broken sorrow » et « Thunder », mais aussi bien évidemment « Le lac des Cygnes » de Tchaïkovsky. Si elle est la plus jeune, Cjloé Willhelm a déjà connu l’expérience olympique, en tant que remplaçante à Pékin, contrairement à Sara Labrousse. Mais elles savent toutes deux que les bons résultats, dans cette discipline, passant par la durée et la notoriété. Le Top 8, c’est ce qu’elles visent à Londres, pour faire mieux qu’aux Mondiaux de Shanghaï et poursuivre leur ascension.