L'équipe du relais masculin de Russie de biathlon 13122015
Les quatre biathlètes russes du relais victorieux (de gauche à droite) : Dmitry Malyshko, Anton Shipulin, Alexei Volkov, et Yevgeny Garanichev. | RIA Novosti

La Russie remporte le relais

Publié le , modifié le

A domicile, la Russie a remporté le relais 4x7,5km devant l'Allemagne, battue au sprint, et l'Autriche Les Français, Boeuf, Beatrix, Desthieux et Fourcade n'ont jamais été dans le coup pour le podium.

Quel scénario ! Comme depuis le début de ces Jeux Olympiques, le biathlon a offert un scénario à couper le souffle aux spectateurs. Tout au long de la course, Norvégiens, Allemands, Russes et Autrichiens se sont donné la réplique. Tour à tour en tête, tour à tour relativement décrochés, les quatre nations s'étaient donnés rendez-vous sur l'ultime relais pour se disputer la gagne. Emil Svendsen, Anton Shipulin, Simon Schemp et Dominique Landertinger se sont livrés un beau combat dans le dernier tour. Encore ensemble à l'aune du dernier tir, ils se sont enfin séparés quand Svendsen ratait quatre tirs et partait sur l'anneau de pénalité. Dominique Landertinger lui doit se contenter du bronze laissant le champ libre à l'Allemagne et à la Russie pour se disputer la victoire. Au sprint, Anton Shipulin a été le meilleur devant Simon Schemp qui n'a pas lutté très longtemps. 

Déception pour les Bleus

Côté français, la déception est grande. Alexis Boeuf, Jean-Guillaume Béatrix, Simon Desthieux et Martin Fourcade doivent se contenter d'une 8e place bien terne. Rapidement distancés, les Français n'ont pas été assez adroits aux tirs (sept pioches) pour espérer jouer un podium. Un temps maladroite, un temps trop lente sur les skis, l'équipe de France nest jamais parvenue à se mêler aux grandes nations comme elle peut le faire parfois en Coupe du monde.

Dès une heure avant le début de la course, l'équipe de France perdait Simon Fourcade victime d'une gastro-entérite. L'aîné des Fourcade a été remplacé par Alexis Boeuf qui a plutôt tenu son rang jusqu'au dernier tour où il a craqué sur les skis. Par la suite, aucun des trois derniers relayeurs n'a pu faire de miracle pour revenir à l'avant.