Le drapeau olympique à Sotchi en 2014
Les Jeux Olympiques de Sotchi, en Russie, en 2014 | AFP - DPPI MEDIA

La Russie nie le dopage de quatre champions olympiques russes à Sotchi

Publié le , modifié le

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko a rejeté les accusations de dopage visant quatre athlètes russes médaillés d'or aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi en 2014, les qualifiant de simples "spéculations" visant à salir l'image du pays. Le lanceur d'alerte Vitali Stepanov, ancien salarié de l'agence russe antidopoage (Rusada), et sa femme Yulia, dans l'émission 60 Minutes de CBS, assurent que ces athlètes ont utilisé des stéroïdes.

Vitali Stepanov a donné une interview à la chaîne CBS qui sera diffusée dimanche mais dont la chaîne américaine a publié des extraits vendredi. Dans son interview au magazine "60 Minutes" de CBS, Stepanov révèle avoir enregistré des conversations sur Skype avec l'ancien responsable du laboratoire antidopage de Moscou Grigori Rodchenkov. Ce dernier lui aurait affirmé disposer d'une liste des athlètes russes qui ont eu recours au dopage lors des JO-2014, dans laquelle figurent quatre champions olympiques.

Rodchenkov est au centre du système de dopage russe exposé par une commission indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Aucun nom n'est mentionné dans le communiqué de CBS ou dans l'extrait de l'entretien disponible sur le site internet de la chaîne. "Sur quels faits s'appuie-t-il? Quelles listes? Pourquoi a-t-il décidé de faire ces révélations seulement maintenant?", s'est étonné le ministre russe. "Il est clair que quelqu'un veut faire du mal au sport russe", a déclaré M. Moutko à l'agence de presse russe TASS.

Voir l'extrait vidéo et Lire l'article de CBS "Russian doping at Sochi Winter Olympics exposed"

Néanmoins, ces accusations de dopage durant les Jeux Olympiques d'hiver 2014 ont déjà vu le jour avec de la commission d'enquête de l'Agence mondiale antidopage, qui a conduit la Fédération internationale d'athlétisme à suspendre les athlètes russes de toutes compétitions. Cette suspension avait obligé l'état russe à remettre en cause l'ensemble de son laboratoire antidopage, et à suspendre de nombreux dirigeants. Comme dans le rapport de la commission, Stepanov indique que les services secrets russes (FSB) ont agi dans l'ombre pour "contrôler chaque action de la lutte antidopage à Sotchi", et il affirme que Rodchenkov lui a parlé d'une "liste Sotchi", regroupant les athlètes russes qui ont concouru sous stéroïde.

Ces accusations interviennent au plus mauvais moment pour le sport russe, puisque les athlètes du pays sont toujours suspendus de toutes compétitions, à moins de trois mois des Jeux Olympiques de Rio. Et Dick Pound, auteur du rapport de l'AMA, vient d'affirmer qu'il serait "très difficile" d'avoir confiance dans les athlètes russes, et que les efforts de la Russie consistaient à "changer de place les chaises longues sur le Titanic". 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze