Meseret Defar
Meseret Defar, championne olympique sur 5000m à Londres | OLIVIER MORIN / AFP

La revanche de Defar, les Américaines dans l'histoire

Publié le , modifié le

Championne olympique du 5000m en 2004, l'Ethiopienne Meseret Defar a récupéré son titre perdu il y a quatre ans à Pékin en remportant vendredi la finale olympique devant la Kenyanne Vivian Chruiyot et sa compatriote Tirunesh Dibaba. Dans le 4x100m féminin, les Etats-Unis ont décroché la médaille d'or en battant un record du monde datant de 1985.

Sa joie à l'issue de la course en disait long. En larmes, agitant une image de la vierge Marie, Meseret Defar a triomphé sur 5000m, une distance sur laquelle elle n'avait pu faire mieux qu'une troisième place en 2008 à Pékin. "C'est un grand jour pour moi. En 2008, je n'ai pas été capable de gagner aux Jeux et depuis j'ai fait tout ce que je pouvais. J'ai attendu ce jour si longtemps. J'avais deux médailles olympiques. C'est ma troisième. Je ne suis pas sûre que je pourrais en gagner une quatrième, c'est pour cela que celle-là est si importante pour moi."

C'est une belle revanche pour l'Ethiopienne. Titrée à Athènes, Defar, 28 ans, avait collectionné les places d'honneur ces dernières années, à Pékin d'abord, puis lors des Mondiaux de Berlin (2009) et Daegu (2011). Auteur d'un temps relativement médiocre (15"04'25) lors de cette finale partie sur un tempo très lent, Meseret Defar a empêché sa compatriote Dibaba de réaliser un second doublé retentissant sur 5000m et 10.000m, quatre ans après celui de Pékin.

A 1600 m de l'arrivée, Dibaba a pourtant tenté de forcer son destin, en  prenant la tête pour imprimer un rythme bien plus soutenue. La triple championne olympique a mené la course jusqu'à l'entame de la  dernière ligne droite, échouant toutefois à décramponner ses adversaires dans  le dernier virage de la course. Defar puis Cheruiyot ont alors réussi à prendre l'avantage sur Dibaba,  grimaçante, qui devra se contenter du bronze.

Revivez la victoire de Defar :

Un relais 4x100 historique

Le relais 4x100m féminin des Etats-Unis, composé de TIanna Madison, Allyson Felix, Bianca Knight et Carmelita Jeter, est devenu champion olympique en s'adjugeant le record du monde en 40"82. Les Américaines ont devancé la Jamaïque et l'Ukraine pour battre le record de l'Allemagne de l'Est (41"37) datant du 6 octobre 1985, l'un des plus anciens records de l'athlétisme. 

"On croyait en cette équipe, chacune a couru une manche incroyable, et voilà on a la médaille d'or et le record du monde", s'est réjoui Carmelita Jeter. "C'est un soulagement, une grande joie, embraye Felix. Nous sommes entrées dans cette finale de la manière la plus confortable qu'il soit pour une équipe. Tout le monde riait, souriait, et on est toujours comme cela. Nous étions en pleine confiance."   

Fin du règne américain

Alors que tout le monde attendait les Américains, c'est finalement les Bahamas qui ont remporté le relais olympique 4x400m messieurs en s'imposant en 2"56'72. Vice-champions olympiques en 2008, les Bahaméens devancent les Etats-Unis (2"57'05) et Trinidad et Tobago (2"59'40).

Victor Patenôtre