Yannick  Agnel
Yannick Agnel | Maxppp

La natation française ambitieuse à Londres

Publié le , modifié le

La natation française a l'occasion d'être le moteur de la délégation française à Londres. A moins de dix jours de l'ouverture des Jeux Olympiques, quelques-unes de ses têtes d'affiche assurent de leur ambition et de leur motivation.

Quatre médailles, c'est le bilan des nageurs français à Pékin. Des nageurs français exclusivement puisqu'aucune femme n'avait atteint le podium, il y a 4 ans. Une anomalie qui ne devrait pas se reproduire à Londres. Camille Muffat est la meilleure chance de médaille française sur 200m, et 400m nage libre: "Avec tout ce que j'ai pu nager, c'est normal de viser l'or pour moi" a déclaré la Niçoise. Sa plus grande adversaire, l'Italienne Pellegrini, n'étant pas au sommet de sa forme, elle est la grande favorite sur ces deux distances. Laure Manaudou arrive avec un  autre état d'esprit. La star française dit "ne pas se prendre la tête à viser une médaille" et arrive "détendue" à Londres. Ce qui ne l'empêchera pas de chercher à briller sur le 100m et le 200m dos.

Les hommes visent l'or

Du côté des hommes, les locomotives n'ont qu'une seule idée en tête: l'or olympique. A commencer par Camille Lacourt, le champion du monde du 100m dos, qui reconnaît vouloir "revenir avec la plus belle des médailles". Le dossiste fera face à Matthew Grevers qui vient de réaliser la deuxième performance mondiale de tous les temps. "Je vise la plus haute marche du podium". Cette phrase c'est Yannick Agnel qui l'a prononcée. Le jeune nageur français, inscrit sur 100m et 200m nage libre, arrive très confiant en Angleterre; "Je veux en profiter, y aller confiant, faire la chose étape par étape". C'est donc une équipe de france ultra-motivée et ambitieuse qui se jettera à l'eau le 28 juillet prochain pour le début des épreuves de natation.