Chistian Donzé
Le DTN de la natation française, Christian Donzé | AFP - PIERRE VERDY

La natation bleue vise 6 médailles et 2 titres

Publié le , modifié le

Directeur technique national de la Fédération française de natation, Christian Donzé a clairement fixé les objectifs de sa délégation: "Si on fait six médailles et deux titres, on sera à nouveau dans des résultats historiques pour la Fédération." Avec les Agnel, Muffat, Leveaux, la France joue les premiers rôles à chaque compétition.

- Quel est l’état d’esprit du DTN et celui de l’équipe de France ?
Christian Donzé:
"Je crois qu’il ne faut pas qu’il y ait de différence d’état d’esprit entre le groupe et le mien. Pour moi, c’est la continuité de ce qui se passe depuis 2009, où l’excellence a toujours été notre moteur et la réussite c’est notre détermination. Toujours aller au-delà de ce qu’on se croit capable de faire. Les gens qui travaillent sont toujours récompensés. C’est mon état d’esprit, quelque chose de très simple et de très pragmatique. Nous sommes boostés par l’excellence. Tout cela s’est mis en place. Quand on entend les nageurs, on sent qu’il y a cet état d’esprit, et aussi de l’impatience par rapport à l’événement. C’est la fin d’un cycle de travail. Et il y a cette magie olympique qu’on doit être capable de maîtriser, pour ne pas être emporté par un souffle qui serait autre que celui de la performance."

"Un bel alliage"

- Comment qualifiez-vous cette équipe de France, avec des jeunes, des moins jeunes…
C.D.:
"Ce n’est pas un bon compromis, mais un bel alliage. Ceux qui étaient des cadres de l’équipe de France, même si je n’aime pas ce terme, qui ont donné énormément (Manaudou, Duboscq, Bernard…) par leurs performances, leur charisme, leurs discours. Ils ont montré que les choses étaient possibles. Une des grosses différences aujourd’hui, c’est qu’on ne va pas seulement en équipe de France, on y va pour gagner."

- Est-ce la plus délégation française la plus belle de l’Histoire ?
C.D.:
"C’est en tous cas l’une des délégations les plus homogènes. Il n’y a pas seulement des individualités, mais il y a des individualités très fortes, des relais performants et j’y attache de l’importance même si cela impose un management d’une autre complexité. Ces trois semaines vont être de toute beauté, car je sens qu’on va monter crescendo. On va tous se transformer."

Six médailles, deux titres, et l'histoire ?

- Un DTN heureux, ce sera grâce aux médailles, ou y aura-t-il autre chose pris en compte ?
C.D.:
"C’est d’abord de ne rien avoir à se reprocher. Humainement, il faudra pouvoir se regarder dans la glace, que chacun soit allé au bout de soi-même. Mais, eux, ils envient de concrétiser par la médaille, ce qui est normal. Je pense que si on fait six médailles et deux titres, on sera à nouveau dans des résultats historiques pour la Fédération. C’est un objectif, et on est capable de le faire. Si on réussit les Jeux, on est les plus beaux, si on ne les réussit pas, on est les plus moches."