Marie-Zélia Lafont
Marie-Zélia Lafont participera à ses premiers Jeux Olympiques à Rio | AFP - NICOLAS PESCHIER

La kayakiste Marie-Zélia Lafont à fond !

Publié le , modifié le

Après avoir envoyé Emilie Fer à la retraite, la specialiste française du K1, vise très haut à Rio. Actuellement, la Béarnaise se dit "sur un nuage". A elle de confirmer sur le site de Lagoa, pagaie en mains, ses bonnes dispositions actuelles.

"Elle est très forte. Marie-Zélia aura de quoi jouer à Rio." L'hommage est signé Emilie Fer, la référence du K1 en France ces dernières saisons. La championne en titre à Londres de la spécialité n'est ni rancunière, ni amère, même si, en avril dernier, elle a annoncé sa retraite sportive, laissant la place de leader à une Marie-Zélia Lafont phénoménale. "Elle est vraiment très rapide", assure même son aînée, aucunement jalouse de sa réussite actuelle.

Pas de figuration à Rio !

L'Orthézienne régale et s'éclate sur son kayak. "J'arrive à Rio pour gagner, c'est clair, pas pour y faire de la figuration !" Une audace qui pourrait paraître d'une prétention extrême, mais force est de reconnaître que "MZL" paraît intouchable en 2016. Elle a pourtant connu une petite alerte, en mai dernier, aux Championnats d'Europe de Liptovsky Mikulas (Slovaquie), en se faisant éliminer en demi-finales. Une contre-performance vite digérée puisque, quelques jours plus tard chez elle à Pau, Lafont remportait une manche de la Coupe du monde, le dernier test grandeur nature avant les Jeux.

Technique fluide

"En ce moment je suis sur un nuage. Plus une épreuve est dure dans laquelle j'en sors gagnante et plus ça me donne de la confiance. On en sort forcément plus forte. Lors de ma dernière victoire internationale à Pau, ce n'est pas tant un message envoyé aux autres kayakistes qu'à moi-même." Navigatrice à l'instinct, dotée d'une belle technique fluide, Marie-Zélia Lafont devra surveiller l'Australienne Jessica Fox à partir de 18h10, heure française.

Nicolas Gettliffe