Podium du combiné alpin
Les deux français Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet entourent le roi du ski alpin, Marcel Hirscher sur le podium du combiné. | PHILIPPE MILLEREAU / DPPI Media / DPPI

JO 2018 : La journée du 13 en cinq points

Publié le , modifié le

Une nouvelle journée, sous le soleil mais toujours dans le froid à Pyeongchang. Des nouvelles médailles françaises, des désillusions, des (très) jeunes à l’honneur, les anciens au rendez-vous. Retour sur les cinq événements marquants de la journée.

  • Le top : Première épreuve en ski alpin et déjà deux médailles pour le clan français !

La journée démarre sur les chapeaux de roues. Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet, respectivement médaillés d’argent et de bronze du combiné, débloquent le compteur de médaille du ski alpin français. Une performance qui va libérer « Totor » et « Pintu » pour la suite des réjouissances. Il a fallu un Marcel Hirscher de gala pour priver les français du plus beau métal. Le patron du ski mondial s’offre le seul titre manquant à son palmarès, et pas forcément sur la course où on l’attendait. Ça promet pour la suite ! (Ces trois-là auront une nouvelle occasion de s’expliquer, lors du géant dimanche).

  • Le flop : un patineur japonais  contrôlé positif

Le patineur de vitesse japonais Kei Saito, spécialiste du short-track, est le premier cas officiel de dopage des Jeux Olympiques 2018. "Kei Saito a été testé positif à l'acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant, durant un test hors compétition", a annoncé le TAS. L’athlète a été suspendu et a quitté le village olympique.  "Aucun des résultats enregistrés pendant les Jeux n'a été affecté", précise le TAS dans son communiqué. Les jeux étaient déjà marqués par l’exclusion de la Russie pour le scandale de dopage institutionnel.

Le Norvégien Klaebo sacré champion olympique

Johannes Klaebo, le Norvégien a parfaitement assumé son statut de grand favori du sprint en ski de fond. A 21 ans et 114 jours, il s'est emparé de l'or olympique en ski de fond. Jamais un fondeur n'avait remporté une telle couse aussi jeune. Les Français nous ont laissé sur notre faim. Lucas Chanavat, 3e mondial dans la discipline a failli dès les qualifications.  

A 19 ans, Perrine Laffont nous a fait vibrer dimanche en décrochant l’or en ski de bosse. Qu’à cela ne tienne, l’Américaine Chloé Kim s’en empare à 17 ans seulement. Une victoire éclatante en half-pipe pour la gamine de Long Beach en Californie, digne héritière féminine d'un certain…

L’homme a qui (presque) tout réussi dans sa carrière, snowboard, skateboard, musique, était resté, sur un de ses seuls échecs lors des JO de Sotchi. Il y a quatre ans, il visait un troisième titre consécutif en half-pipe, mais avait dû reparti bredouille au pied du podium. A 31 ans, le Californien revient la board entre les dents, et offre un  run déconcertant de facilité en qualif' du matin. Un score de 98,5 sur 100. Ce sera le grand favori des finales, demain.

Le run de Shaun White

Névil Gagnepain @NevGgp