La gouverneure de Tokyo est formelle, les JO seront maintenus en 2021 "par tous les moyens"

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Gouverneure de Tokyo Yuriko Koike
La gouverneure de Tokyo Yuriko Koike, le 12 juin. | Philip FONG / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Tokyo 2021 persiste et signe. Après les déclarations du vice-président du CIO John Coates lundi et celle de la ministre japonaise des JO, la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, s'est elle aussi farouchement montré en faveur du maintien des Jeux Olympiques dans la capitale nipponne l'été prochain.

Les Jeux Olympiques, reportés en raison du coronavirus, doivent avoir lieu l'année prochaine "par tous les moyens", a déclaré mercredi la gouverneure de Tokyo, ajoutant sa voix à celle d'autres responsables favorables à la tenue des JO malgré la pandémie.

Les remarques de Yuriko Koike, faites lors d'un événement organisé par l'agence de presse Kyodo, font suite à la déclaration à l'AFP du vice-président du Comité international olympique (CIO) John Coates, selon qui les Jeux de Tokyo, initialement prévus en 2020, se dérouleraient en 2021 "avec ou sans" Covid-19.

à voir aussi Les JO de Tokyo vont se tenir en 2021 "avec ou sans" la Covid-19, selon le vice-président du CIO Les JO de Tokyo vont se tenir en 2021 "avec ou sans" la Covid-19, selon le vice-président du CIO

"Les athlètes traversent de grandes difficultés en raison du report d'un an, étant donné que leur condition physique et leur motivation" étaient tournées vers cet été, a déclaré Yuriko Koike, selon une traduction anglaise de ses propos publiée par Kyodo. "Nous devons aller de l'avant avec les Jeux de l'été prochain par tous les moyens", a-t-elle ajouté. La ville de Tokyo va "mettre en œuvre toutes les mesures possibles" pour assurer la sécurité de l'évènement, a déclaré Yuriko Koike.

"Nous devons les tenir à tout prix"

Mardi, la ministre japonaise des Jeux Olympiques a également déclaré que les JO devraient avoir lieu l'année prochaine, compte tenu des efforts déployés par les athlètes pour être prêts. "Je pense que nous devons les tenir à tout prix", a dit Seiko Hashimoto, interrogée sur les propos de M. Coates.

Les Jeux de 2020 ont été reportés lors d'une décision historique au début de cette année en raison de la pandémie, et ils doivent maintenant s'ouvrir le 23 juillet 2021. Mais les frontières du Japon sont encore largement fermées aux visiteurs étrangers et des vaccins contre la Covid-19 sont toujours au stade d'études cliniques, ce qui alimente les spéculations sur la faisabilité des Jeux.

Les organisateurs ont clairement fait savoir qu'un nouveau report serait impossible, même si la population japonaise, très inquiète du coronavirus, est majoritairement en faveur de ce scénario ou d'une annulation pure et simple, selon plusieurs récents sondages.

AFP