Camille Muffat s'élance en dernière relayeuse
Camille Muffat s'élance en dernière relayeuse | FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP

La France place ses pions en attendant la course reine

Publié le , modifié le

Alors que tous les yeux seront tournés vers la cage aux fauves du 100m hommes ce soir, où Yannick Agnel cherchera à décrocher une 4e médaille, la France a connu des fortunes diverses lors de cette matinée de qualifications. Le relais 4x200 femmes, conclu par Muffat, a décroché sa place en finale mais c'est en revanche fini des espoirs de Benjamin Stasiulis (200m dos) et de Charlotte Bonnet (100m nage libre).

Lentement, le bassin olympique de Londres se met en ébullition. Après les premiers frétillements ce matin, il sera prêt à exploser ce soir pour la course reine de la natation, le 100m nage libre. Agnel contre Magnussen, Cielo, Adrian et tous les hors-bords, l'affiche promet énormément. Pour autant, cet événement ne doit pas faire oublier les autres finales, à commencer par celle du 4x200 féminin où les Bleues ont réussi à décrocher leur place en jouant des coudes. Et notamment ceux de Camille Muffat, dernière relayeuse après les efforts d'Ophélie-Cyrielle Etienne, Margaux Farrell et Mylène Lazare. Partie en dernière relayeuse en position inconfortable (6e avec  2 sec de retard sur la 5e) et a immédiatement passé la surmultipliée, Muffat  a touché le mur des 100 m en 4e position et celui des 150 m en 3e  position pour couvrir ses 200 m en 1:55.57 et réaliser le meilleur temps de  toutes les nageuses en demi-finales. Soit près d'une seconde de mieux que le 2e  meilleur temps, celui de l'Italienne Federica Pelligrini (1:56.46). Impressionnant. Et porteur d'espoir, sachant que la France s'est passée des services de Coralie Balmy sur cette course... Ceci dit, les Américaines, qui elles, ont laissé au repos Schmitt et Franklin, paraissent intouchables.

Le dernier relais de Camille Muffat

Si la France cartonne à Londres, cela ne peut quand même pas marcher à tous les coups. Il faut bien des déceptions de temps en temps. Benjamin Stasiulis (sur 200m dos) et de Charlotte Bonnet (sur 100m nage libre) en font partie. Stasiulis , médaillé de bronze des Championnats d'Europe 2010, n'a réussi que le 24e temps (1'59"52) des séries dont le plus rapide a été l'Américain Tyler Clary (1'56"24) devant son compatriote Ryan Lochte (1'56"36). Charlotte Bonnet a fini 20e des séries en 55"12 loin derrière la Chinoise Yi Tang 53"28. Pas de surprise en revanche sur le 200m quatre nages où les inséparables Michael Phelps et Ryan Lochte se sont hissés en finale sans problème.

Victor Patenôtre