Gaëtane Thiney
L'attaquante des Bleues Gaëtane Thiney | MAXPPP - PQR - LE COURRIER PICARD - HASLIN

La France fait le plein de confiance face à la Russie

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine a idéalement poursuivi sa préparation en vue des jeux Olympiques en obtenant une victoire large à défaut d'être probante contre la Russie (3-0) en amical, mercredi à Beauvais. La France, 4e de la Coupe du monde 2011 et véritable outsider en vue d'une médaille à Londres pour ce qui seront ses premiers JO, a confirmé sa bonne forme une semaine après le 6-0 infligé à la Roumanie à Orléans.

Après dix minutes remplies d'imprécisions de part et d'autre, Thiney la  capitaine, bien servie par Bussaglia ouvrait le score d'une belle frappe  excentrée sur son côté gauche (11). Acculées dans leur camp sans jamais presque parvenir à se dégager, les  joueuses de Vladimir Antonov ont beaucoup subi durant toute la rencontre. Delie doublait d'ailleurs la mise d'une superbe frappe à l'entrée de la surface qui  laissait la portière russe impuissante (22).

Les Françaises accéléraient à leur guise en laissant transparaître leur  supériorité par intermittence. Necib faisait ainsi admirer sa très belle  qualité de passe sur de nombreuses ouvertures quand Le Sommer était très  tranchante sur l'aile droite. Parfaitement lancée par Abily, Delie récidivait en allant battre Todua d'un  tir au ras du poteau (41), pour son 35e but en 40 sélections. En 2e période, le  score n'évoluait pas, sept changements ayant été effectués par Bruno Bini.

Le Japon, ultime test

Le sélectionneur français, n'aura eu que peu de leçons à tirer vu  l'implication douteuse de l'opposition du jour en manque flagrant  de motivation mais pourra au moins être  satisfait du sérieux des Bleues, assez joueuses malgré leur désir de ne pas se  blesser si près du grand rendez-vous. Après cette pâle Russie, un test bien plus redoutable opposera ses troupes  aux championnes du monde japonaises, 3es du classement Fifa, le jeudi 19  juillet au Stade Charléty à Paris. Une véritable répétition générale avant le choc du 25 juillet contre les  Etats-Unis à Glasgow, premier match à enjeu du tournoi olympique.

Réactions

Gaëtane Thiney (attaquant et capitaine): "Cela faisait longtemps que je  n'avais pas marqué avec l'équipe de France, (3 matches, NDLR), ça fait du bien.  Je suis contente surtout parce que c'est l'ouverture du score. En 2e mi-temps,  les Russes ont joué plus dur parce qu'elles étaient énervées par le score. On  gagne en équipe, encore une victoire ce soir pour nous. Je pense bien sûr qu'on  peut encore s'améliorer. On a hâte d'être aux Jeux même si on prend les étapes  les unes après les autres. Pour l'instant, ce match fait partie d'une phase de  préparation, donc on va continuer à monter en puissance pour arriver aux JO en  pleine forme. On essaie déjà de profiter du moment présent avant toute chose.  L'objectif c'est d'aller le plus haut possible, il est temps qu'on commence".

Bruno Bini (sélectionneur): On a gagné le match, on n'a pas pris de buts et  on a égalisé le temps de jeu entre les joueuses, tout ça est positif.  Maintenant on ne va pas du tout s'enflammer après ce résultat, et sûrement pas  après le match de la semaine prochaine dans tous les cas. Avec la grosse charge  de travail qu'elles ont actuellement, il y a eu quelques erreurs mais grâce à  leur qualité technique ça ne s'est pas ressenti. Mais quand vous êtes bien  techniquement, il y a deux duels sur trois que vous ne jouez pas. Notre jeu,  c'est d'éviter justement les duels, de maitriser la conservation de la balle.  Je saurai où en est mon équipe à la sortie des poules. L'important, ce n'est  pas le Japon".

 

AFP