Allison Pineau face à la Suède
Allison Pineau face à la Suède | JAVIER SORIANO - AFP

La France domine facilement la Suède en handball

Publié le , modifié le

Troisième match et deuxième victoire pour les Bleues du handball dans le tournoi olympique. Après son match moyen face à l'Espagne, l'équipe de France devaient se racheter face à une équipe de Suède qui avait perdu ses deux premières rencontres. C'est chose faite avec une victoire facile 29-17.

L'entame de match est clairement à l'avantage des Françaises qui profitent des nombreuses pertes de balles suédoises pour rapidement creuser l'écart (5-2, 8e). Ce qui oblige le coach suédois à prendre son premier temps mort très tôt dans la partie. Allison Pineau et Sophie Herbrecht se rappelle aux bons souvenirs des supporters français et l'équipe de France mène (10-4, 19e). La défense tricolore fait multiplier les" turnovers" à son adversaire (15 à la mi-temps) mais l'attaque française se dérègle et les 2 minutes infligées à Raphaëlle Tervel permettent aux Suédois de refaire surface (13-9, 25e). Amandine Leynaud, dans les cages françaises, reproduit sa prestation du match face à l'Espagne et à la mi-temps, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont une avance confortable 16-11.

Le retour en forme de Pineau

Le début de seconde période est conforme à la fin de la première mi-temps. Les deux attaques sont de plus en plus à l'aise et le score grimpe rapidement mais l'équipe de France conserve son avance de cinq buts (21-16, 39e). Siraba Dembelé et Allison Pineau (4 buts chacune) mènent l'attaque française qui, petit à petit, décroche son adversaire. Pineau, capitaine de cette équipe, retrouve peu à peu son niveau de jeu qui lui avait permis d'être élue meilleure joueuse du monde en 2009.  La défense tricolore gagne en intensité et les aux vice-championnes du monde profitent des contre-attaques pour prendre leurs distances (27-16,46e). S'en suit une période de disette offensive, des deux côtés du terrain, seulement stoppée par une contre attaque, sur une énième perte de balle suédoise, de Paule Baudoin (29-17, 54e). Les Scandinaves termineront la rencontre avec un cauchemardesque chiffre de 29 ballons perdus.

Darleux se fait plaisir

La certitude de la victoire en poche, Olivier Krumbholz en profite pour faire tourner son équipe. Cléopâtre Darleux ne laisse pas passer l'aubaine et n'encaisse aucun but pendant le dernier quart d'heure du match. Les quinze dernières minutes du match pendant lesquelles les deux attaques s'enrayent. Seule Baudoin casse la monotonie en inscrivant l'unique but de la rencontre entre les 48e et 60e minutes. Il reste désormais deux matchs à l'équipe de France pour continuer à monter en puissance dans ce tournoi olympique. Le duel face à la Corée, vendredi, constituera un nouveau test pour les Bleues et une victoire leur donnerait une sérieuse option sur la première place du groupe.

La réaction d'Olivier Krumbholz :