Bleues Necib
L'équipe de France féminine de foot | PHOTOPQR/REPUBLIQUE DU CENTRE

La France assure sa qualification

Publié le , modifié le

L'équipe de France dames s'est qualifiée pour les quarts de finale du tournoi olympique de football après sa victoire (1-0) sur la Colombie mardi lors de son 3e et dernier match de poule. Grâce à cette deuxième victoire en trois matches, les joueuses de Bruno Bini terminent deuxièmes de leur groupe derrière les Etats-Unis et vont rencontrer la Suède vendredi à Glasgow.

Les Bleues n'ont jamais été mises en difficulté face à une équipe colombienne offensivement limitée. Mais elles ont fait preuve parfois de précipitation dans le dernier geste ou se sont heurtées à Sandra, la gardienne de Colombie, qui a sauvé la situation des siens. Du coup, alors qu'elles auraient dû tuer le match rapidement, les filles de Bini se sont contentées du score minimum.    

A St James Park, les Bleues ont fait le travail face à l'équipe la plus faible de leur groupe qui n'a que rarement franchi le milieu du terrain en première période, mais s'est montrée menaçante en fin de match. Elodie Thomis a inscrit le but de la victoire dès la cinquième minute après être partie à la limite du hors-jeu pour aller tromper la gardienne. La France s'est ensuite procurée un nombre incroyable d'occasions, tirant notamment trois fois sur la barre lors des trente premières minutes. Mais elle n'a plus montré grand-chose en deuxième période. Les Colombiennes
ont en profité pour prendre l'initiative et même se créer deux occasions franches dans les cinq dernières minutes, sachant qu'un match nul n'aurait rien changé à sa qualification des Bleues. 

Rien n'a changé ensuite dans cette rencontre. Avec un peu plus de réalisme, la France aurait certes pu réussir un vrai carton. Mais malgré cette pléthore de possibilités qu'elles n'ont pas su convertir, les coéquipières de Necib ont assuré leur qualification, en ne puisant pas dans leurs réserves pour aborder dans les meilleures conditions leur rendez-vous des quarts de finale face à la Suède.  

 

Christian Grégoire