Muriel Hurtis
Muriel Hurtis tentera de décrocher sa qualification olympique aux championnats de France à Angers | AFP - VALERY HACHE

La course aux "qualifs" à Angers

Publié le , modifié le

Ce week-end, les championnats de France, qui se déroulent à Angers, peuvent délivrer des billets pour les championnats d'Europe d'Helsinki (27 juin-1er juillet), et aussi pour les Jeux Olympiques. S'ils sont déjà 37 à avoir réalisé les minima, ils sont encore nombreux à courir après.

Ils doivent courir plusieurs lièvres à la fois. Ce n'est pas le meilleur moyen d'en attraper un, mais ils n'ont pas le choix. Cette année 2012 oblige en effet les athlètes à viser les minima pour les Jeux Olympiques, tout en passant par les championnats de France (ce week-end à Angers) puis par les championnats d'Europe (27 juin au 1er juillet à Helsinki).

Bien évidemment, l'épreuve majeure, c'est Londres. Et ils sont déjà 37 (puisque Teddy Tamgho a déclaré forfait) à avoir validé leur ticket pour l'été olympique. Normalement, ils sont tous tenus de s'aligner sur leur (s) épreuve (s) olympique (s) à Angers. Et ils visent tous des confirmations, même et surtout Christophe Lemaître, pas encore au niveau des meilleurs sprinteurs: "S'il ne descend pas sous les 10 secondes aux France, j'espère que ce sera  aux Europe (27 juin-1er juillet). C'est bien pour la confiance, pour être dans  le paquet des bons et ne pas être trop largué", explique son entraîneur, Pierre Carraz.

Compte-à-rebours jusqu'au 2 juillet

Pour Helsinki, ils sont 65 à avoir réalisé les minima, plus les 12 membres des relais. Et pour ceux qui n'ont pas réalisé les minima olympiques, le temps presse, et chaque occasion, y compris l'Euro, est une possibilité en plus de les faire. Car la fin des temps pris en compte est fixée au 2 juillet. Bien évidemment, les minima ne sont pas les mêmes. Par exemple, lorsque les hommes doivent courir le 100m en 10"08 pour aller aux JO, ils doivent faire moins de 10"21 pour aller à Helsinki. Chez les dames, sur la même épreuve, on passe de 11"18 à 11"30. Sur 1500m, deux minutes d'écart chez les hommes (3'34"90 pour les JO, 3'36"90 pour l'Euro) et quatre chez les femmes (4'02"90 pour les Jeux, 4'06"05 à l'Euro).

Yannick Fonsat (400 m), grand espoir du 110 m haies Pascal  Martinot-Lagarde, médaillé de bronze sur 60 m haies aux Mondiaux en salle, Christine Arron (100m), Muriel Hurtis (400m), Hind Dehiba (1500m), Kafétien Gomis (longueur), Jérôme Clavier (perche), Kevin Mayer (decathlon) ou encore François Mbango-Etone, double championne olympique du triple saut (2004, 2008) sous le maillot camerounais mais désormais sous le drapeau français, seront les principales têtes d'affiche en quête du précieux sésame.