Anneaux Olympiques
Les anneaux Olympiques | AFP

La Bourse de Tokyo profite de l'effet JO

Publié le , modifié le

La Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi en nette hausse de 2,48%, après l'attribution à la capitale nippone des jeux Olympiques de 2020 qui devraient y doper l'économie. Les bons chiffres de la croissance du Japon entre avril et juin (+0,9% en rythme trimestriel) ont aussi donné le moral aux opérateurs, de même qu'une certaine faiblesse du yen.

"L'accueil des JO par Tokyo, la tendance de baisse du yen et une  amélioration générale des perspectives économiques mondiales ont largement  compensé les facteurs négatifs, comme des chiffres de l'emploi moins bons  qu'espéré aux Etats-Unis et l'inquiétude face à une possible action militaire  américaine en Syrie", a expliqué Hiroichi Nishi, courtier chez SMBC Nikko  Securities cité par Dow Jones Newswires. A la clôture, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes a bondi de 344,42  points à 14.205,23 points, son plus haut niveau de clôture depuis un mois. L'activité a été intense, avec 2,94 milliards d'actions échangées sur le  premier marché.

La mégapole de Tokyo a été choisie samedi à Buenos Aires pour accueillir  les jeux Olympiques d'été en 2020, après avoir devancé Madrid et Istanbul lors  d'un vote des membres du Comité international olympique (CIO). Cette victoire, qui permettra à Tokyo d'organiser les JO pour la deuxième  fois (56 ans après ceux de 1964), va donner un coup d'accélérateur à l'économie  japonaise dès la phase des travaux de préparation, d'après les acteurs de la  Bourse qui ont acheté notamment des titres des groupes de construction.

Parmi les promoteurs immobiliers, Mitsui Fudosan s'est élevé de 6,36% à  3.430 yens, Heiwa Fudosan Real Estate de 11,95% à 1.818 yens et Mitsubishi  Estate de 4,67% à 2.825 yens. Dans la construction et les travaux publics, Taisei s'est envolé de 13,75%  à 463 yens, Obayashi de 7,16% à 599 yens et Kajima de 9,70% à 396 yens le  cimentier Taiheyo Cement de 7,44% à 396 yens. Outre le renouvellement des infrastructures qui va bénéficier au secteur du  BTP, les autorités japonaises prévoient un décollage de la fréquentation  touristique de l'archipel, freinée dernièrement par le tsunami et l'accident  nucléaire de 2011.

AFP