La bonne combine norvégienne

La bonne combine norvégienne

Publié le , modifié le

La Norvège a remporté l'épreuve de combiné nordique par équipes en devançant l'Allemagne et l'Autriche. Le relais français, composé de Sébastien Lacroix, François Braud, Maxime Laheurte et Jason Lamy-Chappuis, a perdu trop de temps lors des sauts pour combler son retard et termine à la 4e place.

Quatrièmes après l'épreuve du saut, les Français étaient à portée de spatules de l'Allemagne, de l'Autriche et de la Norvège. Maxime Laheurte, Sébastien Lacroix, François Braud et Jason Lamy-Chappuis, en quête de sa première médaille à Sotchi, étaient remontés à bloc mais ils sont tout simplement tombés sur plus forts qu'eux. Et notamment l'intouchable Norvège, décidément trop forte en ski en fond sur ces Jeux. "Nous avons faits de sauts corrects. C'était plus difficile sur la fin à cause des conditions météorologiques. Mais on sera à la bagarre, prévenait le porte-drapeau de la délégation française à l'amorce du relais (4x5 km). Avec des sauts à 106 et 108 mètres pour Lacroix et Laheurte, les Bleus se sont pourtant compliqués la tâche d'entrée même si Braud et Chappuis ont réussi à faire renaître l'espoir grâce à des bonds à 120 mètres. Cela n'a cependant pas suffi.

Lamy Chappuis avait les bonnes jambes

Avec 35 secondes de retard sur le leader allemand au départ de ski, la tâche était ardue pour les Bleus. Sans doute trop ardue. Sébastien Lacroix, parti en chasse-patate, ne parviendra jamais à combler ce retard. Si au début de son parcours, il a donné l'impression de pouvoir recoller (-13 secondes), il s'est ensuite désuni pour laisser le relais à François Braud qui, lui non plus, n'a pas pu faire de miracles. Maxime Laheurte s'élançait donc avec 37 seconde de retard sur les trois nations de tête, soit quasiment le même écart qu'au début de la course. Pire, Jason Lamy Chappuis effectuait ses deux derniers tours, "pour du beurre", puisque Laheurte lui avait passé le relais avec 1'17 de retard ! Le leader de la discipline n'aura rien à se reprocher car son temps prouvait qu'il avait la condition pour se battre pour le podium.

La déception de Jason Lamy Chappuis en vidéo : 

Devant, on s'observait en chiens de faïence entre Allemands, Norvégiens et Autrichiens. Joergen Graabak, le récent champion olympique sur grand tremplin, devait se défaire de l'Allemand Fabian Riessle et de l'Autrichien Mario Stecher. A la ruse, à la tactique, le Norvégien parvenait à résister au retour de l'Allemand pour offrir la victoire à la Norvège. Et une dixième médaille d'or ! Les Bleus, quant à eux, terminaient à la 4e place, la plus frustrante, comme à Vancouver. Une triste habitude. 

La victoire au sprint de la Norvège en vidéo : 

Julien Lamotte