Sandrine Gruda
L'intérieure de l'équipe de France Sandrine Gruda | REUTERS - UMIT BEKTAS

La balade des Bleues au TQO

Publié le , modifié le

Au lendemain de leur importante victoire contre le Canada, les basketteuses françaises ont remporté un succès très facile (87-33) contre le Mali, lors du tournoi de qualification olympique. A Ankara, les Bleues se sont ouvert les portes des quarts de finale pour affronter la Corée du Sud. Si elles les battent, elles seront à Londres cet été, pour la deuxième fois de l'Histoire après Sydney en 2000.

C'est la neuvième victoire consécutive. Et cela veut dire quelque chose. Beaucoup plus que le succès, rapidement mis sur de bons rails, contre le Mali. Car en ne laissant les Maliennes n'inscire que 17 points au cours de la première période et de 20 minutes de jeu, les filles de Pierre Vincent ont enlevé tout suspense à cette rencontre. Et c'est une bonne chose. Elles ont, en plus, pu emmagasiner de la confiance, et surtout parfaire leurs automatismes, tout en ne puisant pas dans leurs réserves.

Totalement dominatrices, les Tricolores ont pu compter sur une belle performance de Nwal-Endéné Miyem, auteur de 17pts, 10 rebonds et 3 passes. C'est la joueuse qui est restée le plus longtemps sur le terrain. La raquette a été le domaine réservé des Françaises, Yacoubou finissant avec 12pts et 5rbds, alors que Sandrine Gruda captait également 5 rebonds pour inscrire 10pts. Et ces deux joueuses ne sont pas réstées plus d'un quart d'heure sur le parquet durant cette rencontre, tout comme Emmeline Ndongue (8pts, 4rbds), alors qu'Elodie Godin passait juste 17 minutes pour 6pts et 10 rebonds.

La Corée, un mauvais souvenir olympique

En quarts de finale, l'équipe de France a rendez-vous avec les Coréennes,  deuxièmes de leur poule après leur défaite (83-75) face à la Croatie. Si elles remportent ce match, elles participeront pour la deuxième fois de  leur histoire aux JO après ceux de Sydney en 2000 où elles s'étaient inclinées  en quarts de finale face à la... Corée du Sud. Depuis elles ont pris leur revanche à deux reprises, aux Championnats du  monde 2002 et 2010. Mais le crève-coeur de Sydney reste en travers de la gorge  d'Edwige Lawson, la seule du groupe actuelle à l'avoir vécu, et constitue l'un  des échecs qui hantent les nuits des historiens du basket français.

Vendredi, l'occasion sera belle pour clore ce chapitre dans un match où les  Bleues partiront nettement favorites face à une équipe potentiellement  dangereuse par son adresse et parfois insaisissable, mais loin d'être géniale. La preuve: les Sud-Coréennes n'ont gagné que de six points mardi face au  Mozambique, une équipe qui était comme le Mali très affaiblie, et se sont  inclinées face aux Croates que la France vient de battre en préparation.  A la recherche d'une cinquième participation consécutive alors que la  France a raté 2004 et 2008, les Asiatiques devraient avoir du mal cette fois. Le match aura lieu vendredi à 20h15.

Réactions

Pierre Vincent (sélectionneur de l'équipe  de France): "Ce match nous a permis d'avoir une séquence de travail grandeur  nature. Ca a été un test intéressant, notamment face à leur défense de zone.  L'équipe du Mali était très faible parce qu'il lui manquait ses meilleures  joueuses. C'est difficile de jouer contre une équipe modeste car on a tendance  à +sous-jouer+. Mais dans l'ensemble les filles ont été correctes dans la prise  de responsabilités. Et on n'a pas eu de blessés. Je n'avais pas de préférence  entre la Corée du Sud et la Croatie. La Corée du Sud c'est atypique, difficile  à jouer pour nous. C'est une équipe qui va courir dans tous les sens et tirer  de partout."
Sandrine Gruda (joueuse de l'équipe de France): "Il n'y a pas forcément  grand-chose à dire sur ce match. Le coach a pu faire tourner et on a déroulé  notre jeu. Vraiment rien de spécial. On est restée sérieuse. La Corée du Sud  est une équipe combative, vaillante, ce sera physique. Qu'on ait perdu contre  elle aux Jeux de Sydney? Ca m'est égal. C'est un match et il faut le gagner."

Fiche technique:

A Ankara (Ankara Arena): France bat Mali (18-10, 25-7, 26-5, 18-11)
France qualifiée pour les quarts, Mali éliminé
Arbitres: MM. Huras (SRB), Britanico (PHI) et Wen (CHN)
France:
33 paniers (dont 5 sur 13 à trois points) sur 61 tirs - 16 lancers francs  sur 24 - 58 rebonds (Godin et Miyem 10) - 31 passes décisives (Dumerc 8) - 19  balles perdues - 6 fautes personnelles
Marqueuses: Yacoubou (12), Miyem (17), Beikes (9), Gruda (10), Lawson (7),  Dumerc (6), Lepron (2), Gomis (0), Laborde (8), Godin (6), Ndongue (8), Digbeu  (2)
Mali:
14 paniers (dont 2 sur 17 à trois points) sur 62 tirs - 3 lancers francs  sur 6 - 23 rebonds - 2 passes décisives - 16 balles perdues - 18 fautes  personnelles
Marqueuses: N. Traoré (14), Damba (3), Maiga (0), Bagayoko (3), Gandega  (0), Sissoko (2), Guindo (2), Touré (0), Samake (2), A. Traoré (2), Sininta (5)