Ivica Kostelic
Ivica Kostelic | DOUG PENSINGER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Kostelic, l'année ou jamais

Publié le , modifié le

A 34 ans, Ivica Kostelic s'apprête à disputer à Sotchi ses quatrièmes olympiades. Trois fois médaillé d'argent, le géant croate sait qu'il jouera sa dernière carte en Russie pour décrocher le titre suprême. Si ses meilleures années semblent derrière lui, le frère de Janica misera sur sa pluridisciplinarité pour y parvenir.

Cela fait maintenant plus de dix ans qu'Ivica Kostelic traîne sa grande carcasse et son fluide sur le circuit. Un habitué des lieux qui semble inamovible. Pourtant, si à seulement 34 ans, le Croate a encore quelques belles années théoriques devant lui, ses résultats se sont immanquablement érodés au cours des dernières saisons. Usé par la compétition et les blessures, comme sa soeur avant lui, Ivica tentera un baroud d'honneur à Sochi. 

Une carrière perturbée par les blessures

Champion du monde précoce de slalom en 2003, Kostelic était parti pour se forger un palmarès d'exception. S'il n'a pas à rougir de ses 26 victoires en Coupe du monde, sa fragilité lui en aura certainement coûté beaucoup plus. La remarque vaut aussi pour les JO où le natif de Zagreb n'a jamais pu faire mieux qu'une deuxième place. Un cas de figure qui s'est déjà produit trois fois (Combiné en 2006 à Turin, Slalom et Combiné en 2010 à Vancouver).

S'il ne domine plus comme avant en slalom, Kostelic pourra toutefois sur un ski complet, et donc sur plusieurs épreuves, pour tenter de décrocher l'or suprême. Sacré champion du monde en 2003 à Saint-Moritz, vainqueur du gros globe de cristal en 2010-2011, il ne lui manque plus qu'un titre olympique pour parachever son oeuvre. 

Julien Lamotte