Kim Collins "n'est pas venu s'inscrire" à ses épreuves

Publié le , modifié le

Le sprinteur de Saint-Kitts-et-Nevis Kim  Collins, qui ne s'est pas présenté samedi au départ des séries du 100 m des  jeux Olympiques de Londres, "n'est pas venu s'inscrire" aux épreuves pour  lesquelles il avait été sélectionné, selon son comité olympique. Collins, champion du monde 2003 et médaille de bronze mondiale encore l'an  dernier à Daegu, a expliqué sur son compte Twitter, deux heures avant la  course, qu'il ne courrait pas: "mes fans, je ne mentirai pas. Je ne vais pas  courir tout à l'heure".

"Même les prisonniers ont le droit de recevoir la visite de leur femme",  a-t-il précisé, laissant entendre qu'une affaire personnelle était à l'origine  de son absence. Mais le comité olympique national de Saint-Kitts-et-Nevis (SKNOC) fait  entendre une toute autre version dans son communiqué, mettant en cause le  professionnalisme de celui qui a fait connaître son pays dans le monde entier  grâce à ses performances. "Le départ de Mr. Collins est dû à ses absences répétées lors des séances  d'entraînement ainsi qu'à ses refus de répondre à des appels téléphoniques  répétés ou des emails de son directeur d'équipe et de ses entraîneurs", écrit  le SKNOC.

AFP