Jordyn Wieber
Jordyn Wieber | RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Jordyn Wieber, poupée décidée

Publié le , modifié le

Victorieuse du concours général individuel lors des Championnats du monde de Tokyo en 2011, la gymnaste américaine vise la consécration à Londres, à seulement 17 ans. Sûr d'elle et de ses qualités, complète, Jordyn Wieber veut marquer l'histoire de sa discipline. Ca commence aujourd'hui.

La petite Jordyn Marie Wieber cache bien son jeu. Son sourire enjôleur ne renseigne aucunement sur la rage de vaincre qui habite littéralement cette "poupée" d'1,57 m au caractère bien trempée. Déterminée, la native du Michigan possède une souplesse et une coordination qui en font une athlète redoutable pour ses concurrentes.

Sol et poutre: deux gros atouts

Membre de l'équipe nationale US depuis 2010 après avoir brillé en Junior, Wieber s'est révélé au grand public à l'automne dernier lorsqu'elle mit tout le monde d'accord dans l'épreuve la plus relevée, le concours général (pour 33 millièmes de points devant Victoria Komova). Outre cet or mondial, elle s'était adjugée la médaille de bronze à la poutre et elle était passée tout près d'en faire de même aux barres (4e). Les barres, son seul véritable (léger) point faible lorsqu'on voit ses facultés à dompter l'épreuve de sol et la poutre. Dans la capitale anglaise, elle retrouvera sa rivale russe pour un duel à distance qui devrait enflammer la splendide North Greenwich Arena.

Mais les deux adolescentes ne seront pas les seules à briguer la consécration suprême. La jeune Gabrielle Douglas a ainsi coiffé Jordyn Wieber pour remporter les sélections américaines de gymnastique artistique début juillet à San Jose, en Californie. Et si la star des JO de Pékin, Nastia Liukin, n'a pas obtenu son billet pour le grand rendez-vous londonien, la concurrence s'annonce très rude pour Wieber. Le challenge en sera d'autant plus appréciable pour cette Yankee qui n'a pas froid aux yeux.