JO : Retour sur le parcours des sports collectifs tricolores pour aller à Rio

JO : Retour sur le parcours des sports collectifs tricolores pour aller à Rio

Publié le , modifié le

La bande de Tony Parker rejoint le clan des sports collectifs français qualifiés à Rio. Sur les 14 sélections potentiellement présentes aux JO, il y en aura neuf au Brésil. Retour sur les parcours de ces différentes sélections qui les ont menées jusqu’aux Jeux. Un parcours plus ou moins sinueux selon les équipes.

Basket-ball

Les hommes : Dernier qualifiée, mais première citée. L’équipe de France de basket masculin avait raté le coche il y a un an lors de l’Euro organisé en France. Battue en demi-finale par l’Espagne, sa bête noire, elle a dû attendre les premiers jours du mois de juillet 2016 et un Tournoi de Qualification Olympique au bout du monde, aux Philippines pour décrocher son billet. Et là encore les péripéties ne l’ont pas épargnée : entre les blessures des uns, les renégociations de contrat NBA des autres, elle avait peu de repères sur lesquels s’appuyer. Mais les tauliers (Parker, Diaw et De Colo) ont fait le boulot, malgré un début poussif en poules contre les Philippines et la Nouvelle-Zélande. Brillant en finale contre le Canada, quand son équipe a eu besoin de lui, Tony Parker, 34 ans, va pouvoir s’atteler à sa dernière mission sous le maillot tricolore : ramener une médaille olympique.

 

 

Lire aussi : les Bleus avec les Etats-Unis aux JO

Les femmes : Tout comme leurs homologues masculins, les filles du basket français ont attendu le dernier TQO disputé en juin dernier en France pour valider leur place pour les JO. Les coéquipières de Céline Dumerc défendront donc leur titre de vice-championne olympique obtenu à Londres en 2012 au Brésil en août prochain. Pour y arriver, elles ont dû atteindre le dernier carré en battant facilement l’Argentine 90-53. Là encore, il a fallu se relever après une défaite en finale de l’Euro féminin contre la Serbie, défaite qui privait d’un billet direct pour Rio. Ce que la sélection de Valérie Garnier a fait brillamment à Nantes.

Handball

Les hommes : Double championne olympique en titre, l’équipe de Claude Onesta va tenter de réussir un triplé historique à Rio. Les handballeurs tricolores ont obtenu leur billet pour Rio depuis plus d’un an déjà en devenant champions du monde pour la cinquième fois (1995, 2001, 2009, 2011, 2015) de l’histoire du handball français. Nikola Karabatic et ses coéquipiers seront encore les grands favoris à Rio, malgré un petit couac au championnat d’Europe en début d’année (5e place).

Les femmes : L’équipe d’Olivier Krumbholz jouait sa place à Rio lors d’un Tournoi Qualification Olympique qui se déroulait à Metz du 18 au 20 mars 2016. Les Bleues étaient opposées aux Pays-Bas, au Japon et à la Tunisie. La défaite initiale face aux vice-championnes du monde néerlandaises (17-25) n’a pas altérer les chances tricolores. L’équipe de France a ensuite signé deux succès solides contre les Tunisiennes (33-15) et les Japonaises (25-17) pour valider une cinquième qualification d’affilée aux JO.

 

 

Rugby à 7

Les hommes : Le Grand Chelem réussit à Moscou, Lyon et Exeter par l’équipe de France de rugby à 7 masculine a ouvert le chemin vers Rio. En remportant les trois étapes du circuit européen, les coéquipiers de Terry Bouhraoua ont pris date pour les Jeux où ils auront un coup à jouer derrière les intouchables All Blacks. Pour l’anecdote, c’est un 12 juillet (en 2015, ndlr)– date mythique pour le sport français – que les Bleus de Frédéric Pomarel ont validé leur ticket en battant le Pays de Galles (31-7) et se qualifiant pour la demie du tournoi d’Exeter.

Les femmes : Trois semaines avant les garçons, les filles s’étaient qualifiées pour les JO grâce à leur succès lors du tournoi de Malemort (Corrèze). Au mois de juin 2015, elles ont fait coup double en devenant championnes d’Europe et en empochant leur ticket pour Rio grâce à un tournoi globalement maîtrisé. Hormis une défaite en ouverture contre les Pays-Bas (10-20), elles ont remporté tous leurs matches, se débarrassant de leurs rivales russes en demie (19-10) et en corrigeant l’Espagne 20-0 en finale. Pour la première du rugby à 7 aux Jeux, la France présentera donc ses deux équipes avec des ambitions.

 

 

Water-polo

Les hommes : Le water-polo français masculin est passé par tous les états ces derniers mois. Au début mois d’avril dernier, les hommes de Florian Bruzzo remportent leur quart de finale au bout d’une étouffante séance de tirs au but contre les Pays-Bas (8-8, 4-3 tab). Mehdi Marzouki, le joueur de Berlin, auteur du tir au but décisif, était le héros de la soirée. Une victoire synonyme de qualification pour Rio et de la fin de 24 ans d’absence aux JO. Une semaine plus tard, la qualification est en stand-by suite à l’enquête ouverte par la Fédération internationale (FINA) à la demande du Canada. Les Canadiens accusaient les Bleus d’avoir sciemment laisser filer la rencontre qui les opposaient. Fin avril, la FINA avait écarté ces allégations et validait définitivement le ticket tricolore pour les Jeux.

 

 

Football

Les femmes : Présente en 2012 à Londres, l’équipe de France de football féminine s’est qualifiée pour les JO de Rio en se qualifiant les quarts de finale du Mondial 2015 qui s’était tenu au Canada. C’est une victoire 3-0 contre la Corée du Sud, conjuguée à l’élimination de la Norvège par l’Angleterre, qui avait permis aux joueuses de Philippe Bergeroo de se hisser dans le clan des trois équipes européennes présentes aux JO.

 

 

Volley-ball

Les hommes : La Team Yavbou a crevé l’écran depuis un an et ses victoires en Ligue Mondiale et à l’Euro. Malgré ces deux titres majeurs, les Bleus de Laurent Tillie ont dû passer par l’enfer des TQO pour se qualifier à Rio. Une première tentative a échoué en Allemagne au tout du début du mois de janvier 2016. Une seule place, celle du vainqueur, était qualificative pour Rio et en finale les Bleus sont tombés face aux Russes qu’ils avaient dominés en poule. Malgré la déception, les Bleus ont su se remobiliser cinq mois plus tard lors du TQO au Japon. Au pays du soleil levant, les Français ont décroché leur billet en battant le Vénezuela 3-2 (25-21, 23-25, 25-11, 20-25, 15-9), alors qu’ils n’avaient besoin que de deux sets pour assurer leur place à Rio. Cette qualification est historique puisque c’est la 4e fois de son histoire (1988, 1992, 2004) que l’équipe de France masculine sera présente aux Jeux.

Benoit Jourdain @BenJourd1