L'entrée du Village olympique de Pyeongchang
L'entrée du Village olympique de Pyeongchang | AFP - FRANCK FIFE

JO PyeongChang 2018 - 1200 membres de la sécurité confinés, 18 restaurants examinés à cause d'un virus

Publié le , modifié le

Lee Hee-beom, patron du Comité d'organisation des Jeux Olympiques de PyeongChang, a expliqué qu'environ 1200 membres de la sécurité resteraient chez eux, en raison d'un virus, principalement celui de la gastro-entérite qui semble sévir. Des tests seront pratiqués et ils ne reprendront leur activité qu'une fois le résultat connu. 41 d'entre eux ont été touchés par les syndromes habituels (diarrhée et vomissements). Des recherches sont également effectuées concernant l'eau et la nourriture d'un lieu où ces personnes avaient l'habitude de se rendre, mais aussi 18 autres lieux de restauration.

A trois jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de PyeongChang, le Comité d'organisation se serait certainement passé d'un virus. Et les personnes qui se chargent de la sécurité semblent les plus touchées. 

Lundi, le Comité comptabilisait 41 personnes victimes de diarrhées et de vomissements, qui vivaient tous dans un centre pour jeunes à PyeongChang. Du coup, il a décidé de procéder à l'examen d'environ 1200 personnes, chargées de ce secteur. Jusqu'aux résultats des tests, elles sont donc confinées chez elles pour ne pas transmettre leur virus à d'autres. Elles sont remplacées par 900 militaires.

Et dans le même temps, le Comité effectue des recherches concernant l'eau et la nourriture dans un établissement que ce personnel avait l'habitude de fréquenter. 18 autres lieux de restauration font aussi l'objet de cette recherche.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze