Aksel Lund Svindal
Le skieur norvégien Aksel Lund Svindal | AFP - FABRICE COFFRINI

JO, les rendez-vous à ne pas rater

Publié le , modifié le

Les 22e Jeux Olympiques de Sotchi débutent samedi. La quinzaine devrait être marquée par des grands moments entre la descente masculine, le duel Frenzel et Lamy-Chappuis sur le combiné nordique, la course aux médailles de Martin Fourcade ou encore la finale du hockey masculin avec le triomphe russe espéré par tout un peuple.

La descente masculine

Les JO d’été ont le 100m, ceux d’hiver ont la descente. Sommet des épreuves de ski alpin, elle est aussi la première, celle qui ouvre la compétition. Sur un tracé qui n’a pas forcément convaincu les spécialistes, l’Italien Kristian Ghedina et le Français Luc Alphand, les rois de la vitesse vont défier le chrono. Lancés sur des pentes de Rosa Khutor que l’on annonce plus sinueuses que vertigineuses, le Norvégien Aksel Lund Svindal, le Suisse Patrick Kueng ou le Canadien Erik Guay espèrent succéder au Suisse Didier Defago, vainqueur à Vancouver. Dans cette lutte entre gros poissons, les Français Adrien Théaux et Johan Clarey se fraieront un chemin. A moins que Bode Miller ne règle tout ce petit monde, lui qui avait touché le bronze il y a quatre ans.

Descente : dimanche 9 février à partir de 11h, heure de Sotchi (8h heure française)

Le snowboard half-pipe masculin

Le snowboard half-pipe est sport olympique depuis Turin. Et depuis huit ans, il est la propriété d’un seul homme, Shaun White. L’Américain a remporté l’or à Turin et Vancouver. A 27 ans, il va tenter la passe de trois en Russie. Comme d’habitude, il s’est préparé dans son coin, dans le plus grand secret avec l’objectif de sortir le Jour J, LA figure qui ferait la différence. Pour réussir son triplé, il a même tiré un trait sur le slopestyle, autre discipline du freestyle qui faisait son apparition cette année aux JO. Absent des épreuves de Coupe du monde pour mieux préparer Sotchi, il sera encore une fois l’homme à battre.

Snowboard half-pipe : mardi 11 février à partir de 14h, heure de Sotchi (11h heure française)

Combiné Nordique Petit Tremplin

Quatre ans après sa ligne droite de folie sur le 10km du combiné nordique à Vancouver, Jason Lamy-Chappuis remet son titre en jeu. Le Français, porte-drapeau de la délégation tricolore, est attendu. Favori à sa propre succession, il va devoir contrer la domination de l’Allemand Eric Frenzel, qui a survolé la saison de combiné nordique (sept victoires en 11 courses). Son duel avec "Jez" s’annonce serré.

Combiné nordique petit tremplin : mercredi 12 février à partir de 13h30, heure de Sotchi (10h30 heure française)

Biathlon individuel

Jeudi 13 février, quand Martin Fourcade s’élancera pour les 20km individuel, il aura deux courses dans les jambes, le sprint (10km) et la poursuite (12,5km), et peut-être deux médailles autour du cou. Celui qui peut remporter cinq médailles d’or selon Vincent Jay, champion olympique du sprint à Vancouver doit être la grande star française de ces JO. Sur le 20km, il devra repousser les assauts de la concurrence et notamment du leader actuel de la discipline, le Norvégien Emil Hegle Svendsen.

20km individuel : jeudi 13 février à partir 18h, heure de Sotchi (15h heure française)

Patinage artistique

Vendredi 14 février, le jour de la Saint-Valentin, les JO ont rendez-vous avec la grâce et la glace. Les patineurs seront de sortie. Les Français Florent Amodio et Brian Joubert après la polémique essaieront de tirer leur épingle du jeu. Mais en Russie, les spectateurs n’auront d’yeux que pour un seul homme, Evgeni Plushenko. Le Russe, champion olympique en 2006 et double vice-champion olympique 2002 et 2010, espère une dernière sortie triomphale. Face à lui, le triple champion du monde (2011, 2012, 2013), le Canadien Patrick Chan, 5e à Vancouver.

Patinage artistique programme libre : vendredi 14 février à partir de 19h, heure de Sotchi (16h heure française)

Danse sur glace

Après les messieurs et avant les dames, ce sont les couples qui enflammeront la patinoire du Iceberg Skating Palace. Meilleure chance de médailles de la délégation française de patinage, le couple Péchalat/Bourzat, quadruple champion de France en titre et double champion d’Europe (2011, 2012), fait office de favori. Sa décision de faire l’impasse sur le dernier Euro a Budapest était un "bon choix" selon Philippe Candeloro. Ils seront à la lutte avec les Américains Davis/White, champions du monde en titre et les Russes Bobrova/Soloviev et les Italiens Cappellini/Lanote.

Danse sur glace libre : lundi 17 février à partir de 19h, heure de Sotchi, (16h heure française)

Hockey-sur-glace, finale

Dimanche 23 février, toute la Russie n’espère qu’une chose, le triomphe de ses hockeyeurs sur la glace du Bolshoy Ice Dome. Une défaite est inimaginable. Il y a quatre ans à Vancouver, ils n’avaient rien pu faire contre les Nord-Américains, Canadiens et Américains trustant les deux premières places. Mais devant leur public, Alexander Ovechkin et ses coéquipiers veulent offrir un 7e titre olympique à la Russie, le premier depuis Calgary en 1988.

Finale du hockey : dimanche 23 février à partir de 16h heure de Sotchi (13h heure française)