Bill Enos
Bill Enos, entraîneur de snowboard | HARRY HOW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

JO: le drapeau US doit se faire discret

Publié le , modifié le

Les Etats-Unis conseillent à leurs athlètes participant aux jeux Olympiques de Sotchi, en Russie, d'éviter de porter des vêtements aux couleurs américaines hors des enceintes de compétition, en raison de menaces "terroristes", ont indiqué vendredi des responsables américains. Washington s'alarme depuis quelques jours d'une poussée "inquiétante" des menaces pesant sur les JO d'hiver (du 7 au 23 février) et le patron du Pentagone Chuck Hagel a évoqué vendredi "des arrangements" avec la Russie si les Etats-Unis devaient être contraints d'évacuer leurs ressortissants.

De son côté, le département d'Etat a confirmé une information du Wall  Street Journal révélant que le comité olympique américain avait adressé à ses  sportifs un mémorandum leur recommandant d'éviter de se montrer en tenue de  sport aux couleurs nationales en dehors des stades à Sotchi, en raison des  risques sécuritaires. "Le comité olympique des Etats-Unis a discuté avec ses athlètes de la  manière de rester en sécurité (...) en faisant simplement attention aux  endroits où l'on arbore des logos américains ou ce genre de choses", a expliqué  la porte-parole de la diplomatie américaine, Marie Harf. 

Elle a précisé que ces recommandations formulées par le comité olympique  avaient été préparées par le ministère des Affaires étrangères. "Cela relève du simple bon sens s'il y a effectivement des menaces  terroristes", a commenté un haut fonctionnaire américain. Il a reconnu que ces  recommandations du comité olympique constituaient une première pour des JO mais  que, "compte tenu des menaces, il s'agit d'un conseil sensé". "Si vous êtes un athlète olympique américain, vous n'avez peut-être pas  envie d'en faire la publicité loin des enceintes" sportives, a argumenté le  responsable. 

Les Etats-Unis prêts à aider la Russie

Mercredi, la Maison Blanche avait parlé d'une hausse "inquiétante" des  menaces visant les Jeux de Sotchi et un haut fonctionnaire avait déploré auprès  de l'AFP que Moscou renâcle à partager avec Washington des renseignements sur  le risque éventuel d'attaques. Les Etats-Unis ont plusieurs fois dit être prêts à aider la Russie à  assurer la sécurité des JO, un sujet qui a été au coeur d'une conversation  téléphonique mardi entre le président Barack Obama et son homologue Vladimir  Poutine. Le Pentagone avait aussi annoncé être prêt à déployer des moyens aériens et  navals, dont deux navires en mer Noire.

Interrogé par la presse vendredi, le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a  répondu qu'"il n'y avait pas eu de demande du gouvernement russe en termes  d'assistance particulière". Mais, a ajouté le chef du Pentagone, "si nous  devons exfiltrer nos concitoyens, nous aurons les arrangements qui conviennent  avec les Russes pour le faire". Mais en matière de "sécurité et sûreté des hôtes américains", Washington  "compte d'abord et avant tout sur la Russie", a prévenu un autre responsable  américain. Dans une vidéo diffusée lundi, des islamistes du Caucase russe ont menacé  de commettre des attentats pendant les JO de Sotchi, relançant les craintes  après les attentats suicide en décembre à Volgograd, dans le Sud de la Russie.

AFP