JO de Tokyo : la première épreuve test reportée de deux mois

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Un Tokyoïte tourne le dos au logo des JO de Tokyo 2020
Les organisateurs veulent maintenir les JO malgré l'état d'urgence sanitaire | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La première épreuve test de l'année en vue des Jeux olympiques de Tokyo-2020 a été reporté de deux mois en raison des restrictions mises en place au Japon pour lutter contre la pandémie de coronavirus, ont confirmé jeudi les organisateurs.

Programmée du 4 au 7 mars à Tokyo, l'épreuve de natation artistique, qui doit aussi servir de tournoi de qualification olympique et réunir des nageurs de 10 pays, devrait finalement se dérouler du 1er au 4 mai au Centre aquatique de Tokyo.

Les organisateurs de Tokyo 2020 ont déclaré que la décision de la reporter avait été prise pour "garantir les conditions les plus équitables possibles pour la participation des athlètes" et tenir compte des restrictions de voyage en vigueur au Japon.

La Coupe du monde de plongée et le marathon de natation maintenus

Les organisateurs ont précisé que les autres épreuves de qualification devant se dérouler au Japon, notamment la Coupe du monde de plongée en avril et le marathon de natation en mai, se dérouleront comme prévu.

La première épreuve test de 2021 est désormais le rugby en fauteuil roulant des Jeux paralympiques qui se tiendra les 3 et 4 avril.

Le report de l'épreuve de natation artistique, qui devait être la première à se dérouler avec des mesures anti-Covid, avait été annoncé dès mercredi par plusieurs médias locaux, mais ni la fédération internationale de natation (Fina) ni le comité d'organisation de Tokyo-2020 n'avaient alors fait de commentaires.

Les frontières du Japon fermées

Les frontières du Japon sont actuellement fermées à la quasi-totalité des étrangers. L'état d'urgence est en vigueur à Tokyo et dans d'autres parties du pays jusqu'au 7 février au moins.

Les athlètes venant au Japon pour se préparer aux Jeux de 2020, reportés en raison du coronavirus, avaient été exemptés de l'interdiction d'entrée mais le gouvernement a révoqué ce privilège au début du mois.

La plupart des épreuves tests, qui servent de répétition générale pour chaque sport, avaient déjà eu lieu avant que les Jeux ne soient retardés en mars 2020. Mais il en reste 18 à organiser, dont une course test du marathon olympique.

AFP