Logo Los Angeles 2024 - JO
Athlètes et supporteurs avec le drapeau officiel de la présentation du Logo de Los Angeles-2024 | Maxppp - Eugene Garcia

JO-2024: gros soutien populaire pour Los Angeles

Publié le , modifié le

88% des habitants de Los Angeles soutiennent la candidature de leur ville à l'organisation des Jeux Olympiques 2024, selon les résultats d'un sondage du Center for Study of Los Angeles diffusés mardi. Ce fort engagement va constituer sans nul doute l'atout majeur de la métropole californienne qui a repris au pied levé le flambeau d'une candidature américaine abandonnée par Boston, justement faute de soutien populaire.

La majorité (56%) s'est dite "fortement favorable" aux JO et 32% des personnes interrogées "plutôt favorables" à l'accueil de la compétition. Ce sondage, la première étude indépendante sur le sujet, montre bien que les Jeux sont dans "l'ADN de Los Angeles", a réagi le maire de la ville, Eric Garcetti. Les habitants ""ont confiance dans notre projet, fiscalement responsable, durable et innovant", a assuré de son côté Casey Wasserman, le président du comité de candidature LA 2024.  Déjà hôte des Jeux en 1932 et 1984, Los Angeles s'appuie sur  90% des infrastructures déjà disponibles, reprenant l'héritage des derniers Jeux ainsi que les nombreux stades privés et universitaires d'une ville où le sport est roi.

Un "soutien populaire" indispensable

Les résultats de ce sondage sont à considérer pour les concurrents que sont Budapest, Rome et Paris. Comme le disait d'ailleurs Guy Drut, membre du Comité international olympique dans une interview au Monde l'été dernier. "Il est de notoriété publique que le soutien populaire est indispensable, une condition sine qua non même à la réussite d’une candidature. Il faut qu’elle soit bien perçue par la ville, la région et le pays qui prétend accueillir les Jeux olympiques. Sinon, ce n’est même pas la peine d’y aller. Le CIO (aussi) fait des sondages. J’ai fait partie de deux commissions d’évaluation et j’étais chargé de donner les chiffres de la consultation populaire. Je peux vous dire que les membres des délégations des villes candidates avaient le trouillomètre à zéro. En général, 80 à 90 % des personnes interrogées soutiennent les candidatures. En dessous de 75 %, cela commence à poser des problèmes...". Pour l'instant le taux d'adhésion au projet parisien est de 65%, mais il peut bien sûr s'améliorer encore. 

Cet engouement n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour Paris, qui a compris qu'il ne suffit de respecter l'agenda et le cahier des charges du Comité mis qu'il faut aussi drainer les populations.C'est la raison pour laquelle la capitale française entend mettre les bouchées doubles pour véritablement rassembler sur sa candidature afin de rester à l'ogre californien, qui sera sans doute son rival le plus sérieux. Par sa puissance de feu et l'importance de sa métropole.... Sans occulter le fait qu’une bonne partie des grands sponsors du CIO sont américains. 

Christian Grégoire