Pita Taufatofua

JO 2018 : Star de la cérémonie d'ouverture, le Tongien Pita Taufatofua réussit son pari en demi-fond

Publié le , modifié le

C'est l'une des belles histoires de ces Jeux Olympiques. A Rio, le Tongien Pita Taufatofua participait à l'épreuve du taekwondo. A Pyeongchang, il a disputé l'épreuve de ski de fond, une discipline qu'il a découvert l'an passé.

Pita Taufatofua a franchi la ligne, heureux comme s'il avait remporté la médaille d'or. Conscient qu'il ne décrocherait jamais de breloque olympique, le Tongien a tout donné sur la piste. Prouvant que sa participation n'était pas un coup marketing, comme beaucoup laissaient entendre au début de ces Jeux. Et pourtant, ce n'était pas gagné.

Il y a un an encore, l'athlète âgé de 34 ans ne connaissait rien aux sports d'hiver. Mais marqué par sa participation aux Jeux de Rio (en taekwondo), Pita Taufatofua a décidé de se lancer dans l'aventure... du ski de fond. "Le défi que je m’étais lancé était de me qualifier en un an en ski de fond, la discipline la plus difficile pour moi. Et voilà, après seulement dix semaines de pratique, nous sommes ici ! Les Tonga sont aux Jeux, c’est vraiment unique, c’est un miracle !", racontait-il avant de prendre le départ. 

Son objectif ? Terminer la course "avant qu'ils n'éteignent la lumière", et "ne pas foncer dans un arbre".

JO 2018 : Star de la cérémonie d'ouverture, le Tongien Pita Taufatofua réussit son pari en demi-fond
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP

Quelques jours auparavant, le Tongien avait déjà fait le buzz, en participant à la cérémonie d'ouverture... Torse nu, le corps savamment huilé. Une image qui a fait le tour du monde. 

Au final, Pita Taufatofua termine 114e sur 118 du 15km, en 56 minutes et 41 secondes. Il a franchi la ligne avec presque 23 minutes de retard sur le grand vainqueur du jour, Dario Cologna. Derrière lui ? Deux athlète n'ayant pas terminé la course, et le Colombien Sebastian Uprimny, ainsi que le Mexicain German Madrazo, 43 ans. Ce dernier a été porté en triomphe à l'issue de sa course.  

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou