La Suédoise Frida Hansdotter
La Suédoise Frida Hansdotter | Fabrice COFFRINI / AFP

JO 2018 - Slalom : La consécration pour Frida Hansdotter

Publié le , modifié le

Et puis il y a Frida Hansdotter ! A 32 ans, la Suédoise a créé la surprise en remportant vendredi le slalom des jeux olympiques de PyeongChang. Au terme d'une deuxième manche à suspense, elle a pris le dessus sur la Suissesse Wendy Holdener (à 5/100e), meilleur temps de la première manche, et l'Autrichienne Katharina Gallhuber (à 32/100e). Le deuxième sacre de Mikaela Shiffrin n'a pas eu lieu. Légèrement malade, l'Américaine s'est contentée du 4e rang à 40/100e de Hansdotter.

Dans l'entourage de l'Américaine, on donnait déjà quelques petits signes de fatigue hier après la victoire en Géant au point de laisser entendre qu'elle pourrait renoncer au super G samedi Un forfait qu'elle a officialisé après le slalom. Au réveil, ce n'était plus que de la fatigue mais un début de maladie. Moins fringante qu'à l'accoutumée, Shiffrin n'a pas eu sa mise en action habituelle. 4e de la première manche et 48/100e de retard. En temps normal rien de rédhibitoire. Lors de la deuxième manche, l'Américaine a "tout envoyé". Enfin tout ce qu'elle pouvait. 3e temps de la manche, elle se calait derrière l'Autrichienne Gallhuber et ouvrait la porte à ses rivales.

Shiffrin rate le podium

Hansdotter et Holdener s'y engouffraient allègrement. Dans un mano à mano exceptionnel, la Suédoise avait le dernier mot pour 5/100e. A 32 ans, la skieuse de Norberg devient la deuxième Suédoise sacrée dans cette épreuve, après Anja Parson en 2006. Il s'agit de son premier titre majeur, après avoir terminé à chaque fois sur le podium du slalom (1 fois 2e, 2 fois 3e) lors des trois derniers Mondiaux. Pour les slalomeuses françaises, il n'y a pas eu de miracle. La Niçoise Nastasia Noens se classe à une lointaine 20e place (+3"65) tandis qu'Adeline Baud Mugnier n'a pas terminé.

Hansdotter se pare d'or

Xavier Richard @littletwitman