Martin Fourcade va-t-il tirer dans le mile aux JO ?
Martin Fourcade va-t-il tirer dans le mile aux JO ? | PHILIPPE MILLEREAU / DPPI Media / DPPI

JO 2018 : Martin Fourcade, le jour J

Publié le , modifié le

Si la France veut atteindre l'objectif fixé à vingt médailles, elle va devoir compter sur un Martin Fourcade en grande forme. Le Catalan, porte-drapeau de la délégation, veut débuter sa moisson olympique ce dimanche sur le sprint.

Martin Fourcade n’aura pas eu à attendre longtemps pour entrer dans le vif du sujet. Sous les feux de la rampe vendredi à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, le Catalan, double champion olympique à Sotchi n’aura patienté que deux jours pour pouvoir disputer sa première course olympique à PyeongChang. Déjà athlète français le plus médaillé aux Jeux d’hiver, Fourcade s’attaque ce dimanche à une première légende : Jean-Claude Killy. Le skieur, triple champion olympique à Grenoble il y a 50 ans, est le recordman français. Martin Fourcade peut donc devenir son égal ce dimanche sur la neige de PyeongChang.

Killy dans le viseur

A la tête d’un total de quatre médailles olympiques, Fourcade peut aussi se rapprocher, voire dépasser Roger Ducret et Philippe Cattiau, recordmans du nombre de podiums aux JO chez les Français (8). Vous l’aurez compris, Martin Fourcade peut devenir le plus grand athlète français de tous les temps. Et ce nouveau pas dans la légende débute par le sprint qui conditionne la quinzaine à plus d’un titre.

Première question, Martin Fourcade, leader de la Coupe du monde de biathlon, aura--t-il digéré la cérémonie d’ouverture de vendredi ? Être porte-drapeau, c’est laisser beaucoup d'influx nerveux dans un événement grandiose. Par le passé, certains porte-drapeaux se sont cassés les dents sur ce défi de taille et ont manqué les Jeux. Concernant Martin Fourcade, le Catalan a tellement prouvé par le passé qu’il maîtrisait tous les aspects de son sport qu’il est difficile de l’imaginer rater ses Jeux dans les grandes largeurs.

Boe, l'adversaire n°1

Cette question écartée, passons à l’autre problème pour Martin Fourcade : Johannes Boe. Le Norvégien et le Français se livrent une bataille incroyable d’intensité et de suspens depuis le début de saison fin novembre. Le cadet de la fratrie Boe a remporté huit courses, le sextuple tenant du titre de la Coupe du monde, six. Et c’est lui qui pointe en tête du classement général, encore. Ajoutons encore que Fourcade n’a pas manqué un seul podium cette saison, ce qui promet pour les Jeux Olympiques.

Avant les épreuves des JO, les biathlètes ont pu profiter de trois semaines de coupure. Martin Fourcade avait prévenu qu’il passerait beaucoup de temps avec sa famille, notamment ses deux filles. Mais le Français a évidemment aussi peaufiner sa préparation jusqu’au tout dernier moment en tentant de de refaire le coup d’Oberohf quand après trois semaines de repos suite à sa victoire sur la mass start du Grand-Bornand, il avait impressionné durant le premier weekend allemand. Fourcade avait triomphé sur le sprint et la poursuite. Une belle manière de débuter les Jeux Olympiques.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot