Relais français
Le relais français (de g. à d.) : Adrien Backscheider, Clément Parisse, Maurice Manificat et Jean-Marc Gaillard. | Jonathan NACKSTRAND / AFP

JO 2018 : Les Français, fondeurs de Bronze

Publié le , modifié le

Comme il y a quatre ans, le relais français remporte la médaille de bronze dans le relais 4X10km, en ski de fond. La France termine derrière l'équipe olympique de Russie (2e) et la Norvège qui décroche son cinquième titre olympique à PyeongChang. Les Bleus ont été à la hauteur des espérances. Ils ont suivi une parfaite stratégie, une véritable victoire d'équipe, malgré la médaille de bronze. L'expérience mélangée à la jeunesse, a une nouvelle fois payé. Il s'agit de la 9e médaille française.

Un mélange de bronze. Les patrons du relais français, Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat ont donné le ton, en plaçant la jeunesse dans les meilleures conditions. Le premier a tenu le bon wagon pour permettre à Maurice Manificat de maintenir l'effort. Troisième relayeur, Clément Parisse a mis le feu à la course en emmenant le groupe de poursuivants. Il a contribué à revenir sur l’équipe olympique de Russie et à faire craquer l’Italie, afin d'assurer le podium à la France. Un ton en dessous, Adrien Backscheider a tout donné pour conserver la troisième place, après avoir craqué sur l’accélération de ses deux adversaires.

Les Bleus suivent l'équipe Olympique de Russie et la Norvège. Ces dernières ont été un cran au-dessus. Dans le dernier relais, les deux nations se sont échappées. Au final,  Johannes Klaebo a mis la dernière accélération pour prendre l'or. Il s'agit du 5e titre de l'équipe norvégienne du ski de fond, à PyeongChang. Absents du podium à Sotchi, les Norvégiens reviennent de la meilleure des manières sur le devant de cette discipline. Leur dernière victoire aux JO dans le relais remontait à 2002. 

Un nouveau bronze historique pour le ski de fond français

Les Français terminent troisième comme il y a quatre ans. Ils devancent les Finlandais (4e) et les Suédois (5e), à plus d'une minute. Ils finissent ainsi en beauté après la quatrième place rageante de Maurice Manificat sur le 15 km. Ils obtiennent la troisième médaille olympique dans l'histoire du ski de fond français, la deuxième en relais après celle de Sotchi 2014. Une belle récompense pour les futurs retraités Maurice Manificat et Jean-Marc Gaillard. Il reste deux rendez-vous pour le ski de fond, les épreuves longues distances en classique (50 km pour les hommes et 30 km pour les femmes).