L'équipe féminine du Canada aux JO de PyeongChang
L'équipe féminine du Canada, première à ne pas monter sur un podium olympique lors des JO de PyeongChang | AFP - WANG Zhao

JO 2018 - Les cadors tombent de haut: les Canadiennes en curling et les Américains en hockey

Publié le , modifié le

Toujours présente sur un podium olympique depuis l'introduction de cette discipline en 1988, l'équipe féminine du Canada de curling ne montera pas sur la boîte, après avoir été battue en poule par la Grande-Bretagne (6-5). Les Canadiennes étaient les championnes olympiques en titre. Autre sensation, l'élimination de l'équipe masculine de hockey des Etats-Unis, dès les quarts de finale. Sans leurs stars restés en NHL, les Américains ont chuté contre la République tchèque (3-2) aux tirs au but. Pas de podium donc, comme à Sotchi en 2014.

Première (1988) et dernière (2014) équipe championne olympique, la formation canadienne de curling féminin ne montera pas une 8e fois de suite sur le podium olympique. Pour la première fois de l'histoire, les Canadiennes ne gagneront pas de médaille aux JO. Un dernier échec, le 5e de cette compétition, a été celui de trop. Le début de la campagne olympique a été catastrophique, avec trois revers consécutifs pour débuter (Corée du Sud, Suède, Danemark), et deux autres pour finir (Chine et Grande-Bretagne). "Nous avons tout tenté. Nous étions la meilleure équipe canadienne, mais nous n’avons pas été à la hauteur", regrettait après la défaite la capitaine Rachel Homan sur le site de Radio Canada. "C’est difficile à avaler, mais les autres équipes sont très fortes. Le curling féminin devient très concurrentiel."

Le dernier match contre la sélection olympique d'athlètes de Russie ne changera pas le destin du Canada. L'équipe des Etats-Unis de hockey masculin a déjà fini son tournoi. En quarts de finale, elle a été sortie aux tirs au but par la République tchèque (3-2 aux penalties). Sans ses joueurs de NHL, composée par des joueurs universitaires ou des vétérans n'évoluant pas en NHL, cette formation ne s'est pas non plus hissée au niveau du tournoi olympique. "C'est une énorme déception parce qu'on était tout près", a regretté le capitaine américain Brian Gionta. "On est déçu, frustré... Je me sens vidé là maintenant. Perdre aux Jeux olympiques de cette manière c'est dur", a ajouté Jim Slater. "On pensait qu'on était assez bons pour se battre pour une médaille d'or". Les Américains en étaient loin. 

La République tchèque élimine les USA