athlètes olympiques de russie hockey jeux olympiques peyongchang 2018
Les athlètes olympiques de Russie à Pyeongchang | AFP

JO 2018 : les athlètes olympiques de Russie brisent le rêve des hockeyeurs allemands

Publié le , modifié le

Auteurs de l'exploit des Jeux contre le Canada en demi-finale du tournoi olympique de hockey, les Allemands l'ont frôlé à nouveau contre les athlètes olympiques de Russie (4-3). Ces derniers remportent leur second titre à Pyeongchang.

L'Allemagne a failli pousser l'exploit jusqu'au bout ! Vainqueur-surprise du favori canadien en demi-finale, les Allemands ont failli remettre ça en finale. Mais les athlètes olympiques de Russie ont arraché la prolongation pour s'imposer en mort subite (4-3). Ils remportent le second titre des Jeux pour la délégation russe sous drapeau olympique, après le sacre de la patineuse Alina Zagitova. 

Le premier tiers-temps a vu les deux équipes se jauger et se rendre coup pour coup. Et il a fallu attendre 20 minutes de jeu pour voir l'ouverture du score du Russe Vyacheslav Voinov (1-0). Sous la pression, les Allemands ont plié mais pas rompu. Passé leur temps faible, Felix Schutz a permis aux siens d'égaliser (30e, 1-1). 

Sept minutes de folie 

S'en est suivi un long duel muet. Vingt minutes de neutralisation avant l'explosion. A sept minutes de la fin du temps réglementaire, les Russes ont fait sauter le verrou allemand grâce à Nikita Gusev (54e, 2-1). Dominik Kahun n'a pas eu besoin de plus de dix secondes pour égaliser (54e, 2-2). Trois minutes plus tard, l'Allemagne a pris la tête pour la première fois du match via Jonas Muller (57e, 2-3). Mais le sacre olympique leur a échappé, à 55 secondes du terme, sur un nouveau but de Nikita Gusev (3-3). 

La mort subite met fin au rêve allemand 

Direction prolongation pour les deux équipes. Vainqueur 4-3 de ses deux derniers matches face au Canada et à la Suède, où elle faisait déjà figure d'outsider, l'Allemagne pouvait prendre ce score comme un augure favorable. Mais à la moitié des vingt minutes prévues, Kirill Kaprizov profite d'une supériorité numérique et d'une passe de... Nikita Gusev, forcément, pour inscrire le but décisif. Les athlètes olympiques de Russie renouent, même sans le drapeau russe, avec la tradition soviétique et ses huit sacres aux Jeux.