Ester Ledecka
Ester Ledecka, l'une des reines de ces JO | ANGELIKA WARMUTH / DPA

JO 2018 - Ledecka redessine l'histoire; les Français butent dessus : le bilan du 24 février

Publié le

La Tchèque Ester Ledecka a écrit l'histoire en devenant la première femme sacrée dans deux sports lors de mêmes JO d'hiver. La France, à qui il ne manquait qu'une médaille pour battre son record de Sotchi (15), est restée bloquée malgré plusieurs opportunités.

Pour 12 centièmes de seconde, c'est une immense frustration qui s'est emparée des Bleus, battus par la Norvège pour le podium, après avoir été dominés en demies (1-3) par la Suisse future championne olympique de ski alpin par équipe. La France, avec Pinturault, Worley, Noël et Baud-Mugnier avait pourtant aligné ses meilleurs arguments et s'avançait confiante pour une récompense attendue au regard de son titre mondial, décroché l'an passé.

 Ce ne sera donc pas pour cette fois, et le compteur tricolore reste bloqué à 15 médailles, à 36 heures de la fin des JO, et alors que les chances de breloques s'amenuisent. Sylvain Dufour, en slalom géant parallèle en snowboard, a bien failli être le héros français. Mais il a lui aussi terminé à la 4e place...   Après la 10e place d'Alexis Contin dans la mass start de patinage de vitesse samedi, il ne reste plus que le bob à 4, piloté par Loïc Costerg, 11e après les deux premières manches samedi, pour permettre d'offrir à la France son record de podiums aux JO d'hiver.

La France au pied du podium

 Ester Ledecka a donc réussi son pari: après sa victoire surprise dans le super-G la semaine dernière, en ski alpin donc, elle a triomphé en snowboard (slalom géant parallèle). Elle devient la première femme à ramener deux médailles d'or dans deux sports différents lors de mêmes JO d'hiver. La Soviétique Anfisa Reztsova avait réussi un mélange rare (biathlon et ski de fond), mais sur plusieurs JO (1988, 1992, 1994). Et des messieurs l'avaient fait lors de mêmes JO, mais en d'autres temps, sur du ski de fond et combiné nordique: les Norvégiens Thorleif Haug (Chamonix-1924) et Johan Gröttumsbraten (Saint-Moritz-1928).
 

francetv sport @francetvsport