JO 2018 – Le retour très attendu de Lindsey Vonn

JO 2018 – Le retour très attendu de Lindsey Vonn

Publié le , modifié le

Absente des derniers JO de Sotchi en 2014 pour cause de blessure au genou droit, la star américaine du ski alpin refait surface et affiche de belles ambitions à Pyeong-Chang. Demain, départ du Super-G où elle s’élancera en tête. Après plusieurs saisons marquées par des hauts et des bas, celle qui participe à sa quatrième quinzaine olympique tentera de rentrer un peu plus l’histoire de son sport. Attention tout de même : au portillon de départ, la concurrence sera rude.

Tout le monde l’attend au tournant. Ces Jeux Olympiques 2018 pourraient être ceux de la résurrection pour Lindsey Vonn. En forme depuis le début de la saison, la skieuse originaire du Minnesota entend bien marquer les esprits. L’opération reconquête commence demain à 11 heures. Victorieuse du Super-G de Val d’Isère en décembre dernier, elle a de quoi prétendre à la médaille d’or. Médaillée de bronze sur cette même course lors des JO de Vancouver en 2010, « Linds » a déjà remporté 28 fois cette épreuve en Coupe du Monde. Très présente sur les réseaux sociaux ces derniers jours, aussi bien pour féliciter sa compatriote Mikaela Shiffrin, championne olympique du géant, que pour faire le buzz lors de la Saint-Valentin, la double championne du monde aborde cette course de manière très offensive. C’est tout ou rien. Peut-être la meilleure stratégie face à de nombreuses prétendantes au titre olympique. Il faudra notamment compter sur la Suissesse Lara Gut, leader de la Coupe du Monde de la discipline et médaillée de bronze aux derniers Championnats du Monde, et Tina Weirather pour le Liechtenstein, impressionnante de régularité cette saison. 7ème malheureuse du géant olympique jeudi, la Française Tessa Worley s’élancera juste derrière l’Américaine et a une très belle carte à jouer.

La descente en ligne de mire  

Mais s’il y a bien une course sur laquelle Lindsey Vonn a à cœur de briller, c’est la descente. Championne olympique en 2010 à Vancouver sur la piste de Whistler, c’est dans cette spécialité que l’Américaine affiche ses résultats les plus impressionnants. Vainqueure des deux dernières descentes il y a quinze jours à Garmisch-Partenkirchen (GER), l’Américaine arrive pleine de confiance en Corée. Celle que l’on surnommait la reine des neiges compte 42 victoires en Coupe du Monde dans cette discipline et totalise désormais 81  succès toutes épreuves confondues. A seulement cinq longueurs du record tous sexes confondus du Suédois Ingemar Stenmark.

Et quand la presse émet des doutes sur son état de forme, la skieuse américaine a du répondant. « En 2010, j’étais en meilleure santé. Mais en 2018, je suis plus forte, pas seulement physiquement, surtout mentalement. J’ai surpassé de nombreux obstacles. Je sais de quoi je suis capable et je crois que j’arrive mieux gérer mes émotions qu’auparavant » déclarait-elle au Washington Post la semaine dernière.

Première partie de réponse dès demain au centre alpin Jeongseon.    

François Mallet @@FrancoisSB01