Le combiné dames avancé à jeudi

JO 2018 : Le combiné dames avancé de vendredi à jeudi en raison des conditions météo

Publié le , modifié le

Le combiné alpin dames des JO 2018, initialement programmé vendredi, a été avancé au jeudi en raison des mauvaises conditions attendues en fin de semaine, en particulier des vents forts, ont annoncé lundi les organisateurs.

Au tour du combiné alpin de subir des changements dus aux aléas météorologique. Initialement programmée à vendredi, l'épreuve a été avancée d'un jour. Le combiné dame débutera donc ce jeudi à 3h30 (heure française) avec la descente, suivie du slalom à partir de 7h00. En conséquence, le slalom messieurs, également programmé le jeudi, est avancé d'un quart d'heure pour chacune des manches (2h00, puis 5h30).

La météo a été un acteur majeur de la première semaine des Jeux de PyeongChang, repoussant de deux jours l'entrée en lice du ski alpin, discipline reine des Jeux d'hiver, avec le combiné messieurs le mardi 13 février. La descente messieurs, qui devait ouvrir le bal le dimanche 11 février, n'avait ainsi pu se disputer que le jeudi 15 février. Et le slalom géant dames, prévu le 12, avait également été déplacé au jeudi 15, repoussant le super-G messieurs au lendemain vendredi 16, en compagnie du slalom dames. Ce recalage et regroupement des épreuves avait permis de tenir le calendrier, alors que des craintes se faisaient un moment plus vives de report en report chaque jour. Ce lundi, les organisateurs ont décidé de prendre les devants, au regard des vents violents qui sont annoncés pour la fin de semaine. 

Ce changement oblige Shiffrin à abandonner la descente

Pour l'Américaine Mikaela Shiffrin, attendue sur de multiples épreuves, ce nouveau calendrier signifie qu'elle autait dû enchaîner deux courses en deux jours, avec la descente mercredi et le combiné jeudi. L'Américaine, qui vise plusieurs médailles à Pyeongchang, avait déjà été défavorisée par les changements météo de la semaine passée, avec un enchaînement slalom géant-slalom et super-G trop lourd à gérer. Shiffrin a décidé de ne pas prendre le départ de la descente. Après l'or sur le slalom géant, Shiffrin n'avait pu faire mieux que 4e du slalom avant de renoncer au super-G.


 

AFP