Les drapeaux de la Corée du Sud, olympique et de la Grèce
Les drapeaux de la Corée du Sud, olympique et de la Grèce. | NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO

JO 2018 : le CIO prendra une décision pour les athlètes russes en décembre

Publié le , modifié le

Le Comité international olympique (CIO) prendra une décision en décembre quant à la participation des sportifs russes aux JO 2018 d'hiver de Pyeongchang, des auditions étant toujours en cours dans cette affaire où a été mis au jour un système de dopage institutionnalisé. L'enquête du CIO et les nombreuses auditions devraient être achevées fin novembre, ce qui permettra au mouvement olympique de prendre une décision au mois de décembre, ont décidé samedi les participants du 6e Sommet olympique, réunis à Lausanne autour du président du CIO Thomas Bach.

Les participants au Sommet, dont plusieurs vice-présidents du CIO, des présidents de fédérations internationales et le président du Comité olympique russe Alexander Zhukov, "ont été informés des dernières enquêtes en cours menées par les commissions Schmid et Oswald", indique le compte-rendu de ce sommet par le CIO. Ces deux commissions procèdent à de nouvelles analyses des tests effectués par tous les athlètes russes aux JO 2014 de Sotchi pour voir s'il y a eu dopage (commission Oswald), et enquêtent aussi sur les manipulations d'échantillons (commission Schmid). La décision devrait être prise lors de la prochaine réunion de la commission exécutive, prévue du 5 au 7 décembre.

Le Suisse Denis Oswald a souligné que les travaux de sa commission avaient été complexes: "Ce vaste processus, approfondi et très long, a pris plusieurs mois et a nécessité la coopération de plusieurs experts scientifiques externes", a-t-il dit. "Toutes les auditions des athlètes en activité pouvant se qualifier pour les Jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang 2018 seront terminées d'ici la fin novembre", a-t-il également précisé.

 "Une humiliation pour la Russie" 

La commission Schmid poursuit elle aussi ses auditions et devrait rendre son rapport "dans les prochaines semaines". De ce fait, la commission exécutive du CIO sera en mesure "de prendre une décision concernant la participation des athlètes russes aux jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang 2018 en décembre", a indiqué le CIO. La Russie est au coeur d'un scandale de dopage après les révélations du juriste canadien Richard McLaren, qui a en 2016 mis à jour un système de dopage institutionnalisé dans le sport russe, révélant notamment la participation des services secrets russes (FSB), y compris pendant les JO 2014 d'hiver organisés à Sotchi.

Le président russe Vladimir Poutine a d'ores et déjà prévenu qu'interdire aux sportifs russes de participer aux JO de Pyeongchang (du 9 au 25 février) ou les forcer à évoluer sous bannière neutre constituerait "une humiliation pour la Russie" et "ferait du mal au mouvement olympique". Mi-septembre 2017, en pleine session du CIO à Lima, dix-sept organisations nationales antidopage, emmenées par les Américains avec notamment les Britanniques et les Français, et rejoints par une dizaine d'autres depuis, ont réclamé l'exclusion du Comité olympique russe pour les JO 2018.

AFP